Les Geta : une mode japonaise séculaire

Si vous avez regardé The Amazing Race sur D8, vous avez pu remarquer que les candidats ont fait un détour par le Japon. L’une de leurs épreuves consistait à marcher avec des chaussures traditionnelles japonaises. À la vue des ces chaussures : des sortes de tong surélevées en bois, ça m’a fait peur, comment font-ils pour tenir dessus et comment font-ils pour ne pas avoir froid ?

En faisant quelques recherches, on découvre vite que les Geta sont les grands-parents de nos actuelles tongs. L’idée simple d’une semelle avec une lanière vient d’Egypte et a migré du monde occidental vers le monde oriental. Effectivement, à la différence des égyptiennes, les geta possèdent un entredoigt. Ces chaussures se constituent d’une semelle soutenue par deux supports verticaux (surnommés les dents). Les tailles des dents varient en fonction du propriétaire de la chaussure : pour les hommes, les dents étaient plus grandes dus à leur travail dans les champs et les rizières; pour les femmes, des dents plus courtes.

La matière a évolué avec le temps : à l’époque Edo, les paysans les fabriquaient en bois, les geisha en possédaient en bois laqué décoré, alors que à l’heure actuelle, elles sont en matières plastiques en imitation bois.

La forme est restée la même à travers les temps mais on peut remarquer certaines variations comme les Tenga Geta. Ces chaussures, portées par les moines, sont encore plus impressionnantes avec une seule dent.

Ces chaussures font partie du patrimoine culturel japonais. En effet, leur bruit de claquement sur le sol est reconnaissable entre mille. Et actuellement, les Japonais retrouvent un regain d’intérêt particulier pour ces chaussures. En effet, le fait que les pieds se retrouvent à l’air libre est bon pour la circulation sanguine. La position corporelle, imposé par les deux dents, est améliorée avec un redressement du dos et un réalignement vertébral.

Notre problème de stature étant réglé, occupons-nous de la protection de nos petits petons. En effet, il fait assez froid en hiver au Japon, surtout dans les provinces du Nord. Il existe en cas de pluie une toile qui l’on peut poser sur nos orteils. De plus, il existe des chaussettes spéciales Geta avec un entredoigt marqué. Et certaines de ces chaussettes sont beaucoup plus imperméables que nos chaussures occidentales. Le modèle est redevenu tendance avec des couleurs et des matières différentes. Porté normalement lors des cérémonies traditionnelles avec un Yukata, on peut aussi les voir dans les rues.

Alors, êtes-vous convaincu par ces étranges chaussures ? Comme on dit au Japon « vous ne comprendrez pas tant que vous n’aurez pas porté de Geta »

4 Responses to “Les Geta : une mode japonaise séculaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.