La Mode au Japon – Partie 2 : le Casual Wear

Vous avez pu constater au fil de mes articles que j’essaye souvent de parler des styles vestimentaires japonais que j’affectionne. Et bien, pour une fois, je vais parler de mode japonaise plus « banale », celle de tous les jours, pour la majorité des japonais.

Ce sera donc un sujet plus « sociologique » qu' »artistique ». En espérant que ça vous plaise aussi !

Au quotidien, les japonais ne s’habillent donc pas en Elegant Gothic Aristocrat, et les femmes japonaises ne sont pas toutes des Gals ou des Lolitas. Non, malheureusement, la réalité est plus « stéréotypée ». On parle donc (ou du moins, je parle donc), du Casual Wear. Détaillons donc simplement les styles les plus courants du pays du soleil levant…

On connait tous le classique « salaryman« , qui se fond dans la masse avec son costume 3 pièces impeccable. Pantalon, chemise et veste, et voila. On oubliera pas la cravate et aussi le porte-documents. Cette « mode » (si on peut dire ça) est née il y a déjà plusieurs décennies, lorsque le secteur tertiaire nippon a pris de l’essor. Maintenant, la tenue du salaryman est un classique qui se place dans la mouvance mondiale. -> Salarié du privé travaillant dans un bureau = costard.

Ensuite, on a le Casuel Wear chez les jeunes. Là aussi, dans l’ensemble, la mode nippone actuelle est très « occidentalisée ». Jeans, t-shirts et sweat/pull sont monnaie courante. Une fois qu’on quitte l’uniforme de collégien ou lycéen, les habits que nous portons aussi en France sont de sortie.

Il suffit de se balader dans les grandes avenues d’Harajuku (et pas dans le quartier des cosplay) pour s’en rendre compte. Ralph Lauren, Dior et aussi Vuitton sont de la partie. Comme quoi, on a tous les même références à l’heure de la mondialisation… Et quand en France on a Celio ou Jules, au Japon, ils ont Uniqlo.

Quand à la classe d’âge des plus de 40 ans, et bien, là aussi, c’est comme chez nous. Les papys et mamies japonais portent aussi des pantalons et des jupes comme nos chers grand-parents français. Décidément, l’ère du kimono et yukata est en déclin. C’est dommage.

Mais soyons positifs : sérieusement, on trouve tout de même pas mal de japonais habillés en costume traditionnel, même à Tokyo. Simplement, ce n’est pas la majorité…

De la même manière qu’en France l’ère du « béret baguette sous le bras avec la pipe » a finie, au Japon, on subit les même effets. Le Casual Wear devient clairement la mode mondiale au détriment des particularités vestimentaires nationales, ou originales.

Alors osons porter des vêtements qui changent, s’habiller en lolita ou en EGA ou en cosplay ! Ou simplement porter un accessoire original qui va vous démarquer ! A vouloir trop plaire à tout le monde, on s’auto-formate, c’est triste, non ?

2 Responses to “La Mode au Japon – Partie 2 : le Casual Wear

  • Bon article si ce n’est un détails qui m’a fait prendre 20 ans d’un coup … Quand tu dis les papys et mamies japonais sous-entendu ‘les quarantenaires’ et plus, c’est pas très sympa de réduire les plus de 40 ans à des grand parents (plutôt 60/70 ans) alors qu’a cet âge là tu es plutôt parents (Peut-être que toi aussi à 28 ans d’ailleurs).

    Mais c’est un détail, car je trouve ton site simple et avec un bon contenu, très instructif.

  • J’aime sentir cette passion qui ce dégage de votre blog.Je me demande ce qui pourrais réunir des centaines de personnes habillés en ex: goth lolita; LA MUSIC peut-être!Quels groupe ou chanteurs( euses)aurais ce privilège? Ont-ils des goûts musicaux qui pourrais les rassemblés?.Peut-être que bientôt ont verras d’énormes rassemblements comme pour les rêve-party ou les jeunes pourront se libères des contraintes vestimentaires pour ce style qui les rassemble.Mois j’aimerais voir ça, pas vous!!Merçi pour ce blog, guy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.