Onsen et Ryokan un peu plus ouverts aux tatoué(e)s

tatouage-onsen-japonLes clients tatoués ont souvent été éconduits lorsqu’ils souhaitaient se rendre dans un bain public au Japon en raison de la méfiance de longue date entre les opérateurs de bains et « ryokan », et les-dites personnes tatouées. Pour rappel, au Japon, les personnes les plus tatouées étant les yakuzas, les établissements de bains publics ne souhaitant pas d’eux dans leurs locaux avaient pris des mesures « anti-tatoués ». Ainsi, en tant que touriste étranger ayant un tatouage, vous pouviez vous aussi vous voir refuser l’accès au bain alors même que vous n’étiez pas plus yakuza que la (micro) serviette fournie dans le onsen / ryokan / etc… Le cas échéant, il était parfois possible de cacher son tattoo à l’aide d’un gros pansement par exemple, mais bon… un peu galère tout ça.

Heureusement, l’attitude des établissements de bain publics semble vouloir s’adoucir un peu, à la vue du nombre croissant de japonais et de touristes étrangers qui se présentent avec des tatouages ​​identifiés comme « pour le style » (dessins variés ne représentant idéalement pas des motifs associés aux yakuzas) ou « par idéologie religieuse » (une croix, un bouddha…).

« Une attention particulière devrait être accordée (aux voyageurs étrangers tatoués) depuis que le Japon a pour objectif de devenir un pays à vocation touristique », a déclaré Akihiko Tamura, le commissaire de l’Agence du Tourisme du Japon (JTA).

Le Japon, désireux de figurer comme une nation à l’esprit ouvert aux nouvelles tendances et aux coutumes étrangères dans la période précédant les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020, prévoit de promouvoir la sensibilisation auprès de l’industrie du tourisme sur le fait que les tatouages ​​sont liés à la mode et/ou à la religion des visiteurs étrangers, et pas nécessairement un art associé à des gangs.

D’ailleurs, selon un sondage JTA réalisé auprès des voyageurs étrangers qui sont venus au Japon entre Janvier et Mars à 2015, aller à une source d’eau chaude se place au troisième rang après la nourriture japonaise et le shopping sur une liste de choses à faire dès que possible en tant que touristes étrangers durant un séjour au Japon.

Etes-vous, comme moi, une personne tatouée qui trouve une bonne chose que les autorités japonaises lâchent un peu de lest sur ce point, qui il faut l’avouer, lésait un certain nombre de touristes étrangers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.