Le train de vie des Japonais dans le Métro

Aujourd’hui, je vous fait partager un article d’un site sur le Japon qui me plait beaucoup, et dont la ligne éditoriale est très intéressante. Jeune mais ambitieuse, la team de Tokyo Incognito m’a donc proposé cet excellent article. -> Visitez leur site ici : Tokyo Incognito

Bien qu’étant des vils combattants des clichés ethniques, on ne peut que reconnaître qu’un japonais dans le métro, c’est propre droit et rangé. Oui, bien sûr, tous les lecteurs ayant déjà été au Japon pourront dire qu’une fois à 3h du matin ils ont vu un japonais se gratter le nez en public ou carrément dormir sur le sol du métro, mais tout de même, quand on est habitué aux transports en commun des grandes villes françaises, les tokyoïtes sont nos maitres spirituels.

Bien qu’il suffise de suivre le mouvement lorsque l’on est pris dans la foule du métro, je pense qu’il est bon de savoir à quoi s’attendre (et à quoi s’attendent les autres) lorsque l’on en fait l’expérience pour la première fois.

metro japon 1

Vous le savez sûrement, à l’inverse des français, les japonais conduisent à gauche. Cette règle s’applique également à la logistique de groupe: si vous utilisez un escalator sans avoir l’intention de grimper les marches, mettez-vous bien à gauche, afin de ne pas vous faire percuter par les salary men pressés qui vous doubleront comme il se doit par la droite.

Bien qu’il soit compliqué de prendre le coche sur le fonctionnement des billets, il y aura à chaque portique un employé de la société de transport prêt à vous aider. Ils sont rarement anglophones, mais toujours disponibles. Leur rôle est également de jeter un œil à l’auto-compostage acquis des usagers, et de vous débloquer votre carte si celle-ci bloque au portique. Si c’est le cas d’ailleurs, il est toujours sadiquement amusant de voir les japonais en ligne derrière vous se percuter comme les wagons d’un train de foire à cause de votre arrêt soudain.

Plus qu’en France, je vous déconseille de tout mon cœur de jouer les Yamakasi en sautant les portiques: vous ne ferez que figer d’effroi tous les japonais environnants, et vous mettre à dos les employés de la société de transport. Je n’ai jamais eu l’occasion d’apercevoir de contrôleurs dans le métro. Et quand l’on voit l’auto-discipline des usagers, on comprend que ce n’est absolument pas nécessaire. A vous de décider de jouer le jeu…

tokyo metro 2

Une fois sur le quai, suivez le guide! Des lignes vertes vous montreront où se trouve chaque porte à l’arrêt du train, libre à vous de choisir celle qui vous inspire. A nouveau, chacun attend patiemment le train, rangés les uns derrière les autres.

Dans le métro, beaucoup de règles de vie sont en vigueur. Bien sûr leur effraction ne vous mènera pas au poste, mais certaines ont même droit à des campagnes de pub entièrement dédiées! Je pense par exemple à la règle qui veut qu’une femme ne se maquille pas en public. Au saut du lit ou après 4h d’esthéticienne, peu importe, ce qui est important, c’est de ne pas exposer votre transformation en public.

Si une place se vide devant vous, proposez-la à la personne qui la scrute depuis aussi longtemps que vous. Vous mènerez une conversation de sourds à base de “dozo” (“je vous en prie”) jusqu’à ce que l’un des deux s’assoie. Une fois installé, ne vous attendez pas vous étaler de tout votre long: les sièges sont pré-creusés, et chacun utilise son espace. Vous gaijin aurez intérêt à vous tenir droit les coudes rentrés !

musique metro tokyo dormir metro tokyo

Si vous avez aimé cette publication qui vous présente la vie à Tokyo, vous allez surement apprécier notre article sur le Capcom Bar.

Merci à Othmane, Céline et Yosuke pour l’article. Continuez comme ça ! ^^

21 Responses to “Le train de vie des Japonais dans le Métro

  • Ce serait bien si c’était la même chose à Paris…

  • @soutien scolaire: ce moment n’est pas loin bientôt le Japon sera la plus grande puissance mondiale, et ce résultat le pays le doit surtout à la discipline de son peuple et à l’amour que ce dernier porte au travail. Bon billet.

  • Trop forte l’affiche sur la fermeture des portes, c’est vrai que voir quelqu’un avoir mal, ça fait mal…mais moins quand même que lui ;-)

  • ça ne m’étonne pas que le Japon devienne l’une des plus grandes puissances du monde. Ils sont très bien éduqués. Exemple, un japonnais ne jette jamais une toile plastique dans la rue, si petit que cela puisse être.

  • Même si je n’aime pas tirer sur une ambulance, c’est vrai qu’on est loin des services « proposés » par la ratp…

  • On apprend des choses très intéressantes dans votre article. Merci aux auteurs.
    La vie Japonaise, nous sommes nombreux à en rêver. Grâce à ce genre de post, on peut continuer à rêver et s’imaginer déambuler dans les métros Japonais.
    En attendant d’y aller un jour nous aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *