Le fundoshi : sous-vêtement masculin traditionnel au Japon

Le fundoshi est une famille de sous-vêtements masculins traditionnels au Japon. Courant au début du XXe siècle, le port du fundoshi a fortement diminué après la Seconde Guerre mondiale.
Dans la vie quotidienne, les sous-vêtements occidentaux ont aujourd’hui remplacé le fundoshi. Cependant, il reste utilisé dans les fêtes traditionnelles japonaises (matsuri), porté seul ou avec une veste.

Il existe de nombreux modèles de fundoshi :
• Rokushaku fundoshi
• Etchū fundoshi
• Mokko fundoshi
• Wari fundoshi
• Kuroneko fundoshi

Rokushaku fundoshi

Rokushaku signifie littéralement 6 shaku, soit 228 cm environ. On considère que la mesure exacte pour chacun correspond à l’écartement des bras plus la moitié de celle-ci. Quant à la largeur, elle peut varier de 16 cm à 36 cm. Il découvre les hanches, les cuisses et les fesses. Temps estimé pour mettre le fundoshi : 10 à 20 secondes.

Etchū fundoshi

Littéralement « qui dépasse de moitié ». D’une longueur qui correspond à l’écartement des bras. Il est en forme de T, une grande bande (semblable au rokushaku) avec de chaque côté une bande ou une ficelle qui se noue à la taille. Très simple à porter mais aussi très bon marché, il est le plus représenté. Il découvre les hanches et les cuisses. Temps estimé pour mettre le fundoshi : 5 secondes.

Ces deux modèles sont les plus couramment utilisés.

Le fundoshi, malgré son côté désuet, est donc toujours utilisé au Japon durant les matsuri mais revient en force, notamment grâce à des initiatives de marques qui osent réinterpréter ces dessous masculins uniques !

fundoshi SagaraL’ART DE NOUER SON ROKUSHAKU FUNDOSHI EN 10 ETAPES

Sagara réinterprète le fundoshi

Sagara Loinclothes, exprime le retour aux valeurs de simplicité et aux origines naturelles. Inspirée par les sous-vêtements antiques et traditionnels, la marque Sagara propose une offre rare, parfois inédite, en rééditant les sous-vêtements du passé et en proposant une version revisitée, modernisée, alliant l’aspect traditionnel et les atouts des matières d’aujourd’hui.
Sagara s’adresse à toutes celles et ceux qui recherchent des sous-vêtements pas comme les autres, pour le plaisir de la découverte et pour l’univers de la relaxation, du hammam et du sauna.
Pour son lancement, Sagara s’est tournée vers la culture japonaise en choisissant de remettre au goût du jour le célèbre fundoshi en 2 verions : « Tradition » ou « Stretch », afin de satisfaire tous les hommes.
Pour en savoir plus sur Sagara, rendez-vous sur le site officiel de la marque :
www.sagara-loinclothes.com

 

2 Responses to “Le fundoshi : sous-vêtement masculin traditionnel au Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *