Japon Pratique : les choses à faire et à ne pas faire

Loin de moi l’idée de créer une liste parfaite de toutes les bonnes manières de politesse au Japon et de celles à proscrire, mais je vais tout de même essayer d’être complet et clair pour que lors de votre prochain voyage au Japon, vous n’ayez pas l’air trop Gaijin (étranger, touriste) ! lol

Alors, en pratique, que doit-on faire pour être bien vu et bien intégré, et que ne doit-on pas faire si l’on ne veux pas être mal vu par nos amis japonais ? Commençons naturellement par les bonnes pratiques qui feront de vous un franco-japonais ! (ou presque…)

1) Les choses à faire au Japon :

– Tout comme en France, restez logique et cohérent. S’il y a un porte parapluie, servez-vous en, on ne vous le volera pas. Vous retirez de l’argent : restez discret et n’exhibez pas vos billets.

– Vous fumez ? Alors dans les restaurants, pas de soucis (sauf indication contraire), mais en extérieur, veuillez fumer uniquement dans les « smoking area« , sinon vous pourriez avoir une amende.

–  Quand vous attendez le métro ou que vous faites la queue, merci de suivre le sens de circulation indiqué généralement par des flèches au sol.

– En mangeant, veillez à tenir vos 2 baguettes d’une seule main, à les poser sur le repose-baguettes prévu à cet effet. Et ne jamais planter ses baguettes dans le riz en position verticale : ça évoque les tombes japonaises…

– Vous êtes invité chez une personne ou un ami : grand privilège. On ouvre rarement sa maison au gens au Japon, pas comme en France. Si c’est le cas, soyez respectueux et reconnaissant.

– Quand on vous invite ou pour remercier, il est de bon ton d’offrir un petit cadeau à son hôte (dans ce cas, on parle de Temiyage). Si c’est un présent plus simple, du genre « souvenir », on parle d’Omiyage (« produit de la terre »).

avant-onsen– Tout comme en France, c’est tout bête, mais si vous utilisez une salle de bain commune ou un bain, pensez à laisser de l’eau chaude pour la ou les personne(s) qui vont suivre. C’est du bon sens.

– Au Onsen (bain public d’eaux chaudes) tout comme au Sentô adoptez la bonne pratique : lavez-vous avant de rentrer dans l’eau. N’oubliez jamais que le Onsen est un bain de relaxation, pas une baignoire ! Il y a toujours de petits robinets avec tabouret près des bains, les savons et shampooing sont en général prêts à l’emploi. Le fait de se laver avant d’aller au Onsen constitue à lui seul un moment de détente très appréciable.

– Vous avez allumé une bougie et vous souhaitez l’éteindre. Ne soufflez pas dessus.  La bonne pratique consiste à éteindre la flamme avec un mouvement des mains (éventer).

– Bon, si on prenait le temps de boire un coup ? Pour être bien vu, lancez un « Kampaï » à vos amis ! (l’équivalent de « Santé  ! » chez nous en France)

itadakimasu-japon– C’est l’heure du repas ? Un petit « Itadakimasu » (prononcez I-ta-da-ki-mass) est de rigueur ! Et remercier également (Arigatô) en fin de repas.

–> Petit aparté à propos de cette expression bien connue :

En fait, au moment de passer à table, les Japonais emploient une formule de politesse (itadakimasu), qui n’a pas d’équivalent en français. En effet, itadakimasu ne s’adresse pas à celui qui va manger mais à celui qui a préparé le repas. C’est celui qui reçoit le repas qui dit itadakimasu. Il s’adresse au cuisinier ou, plus abstraitement, à la nature. Littéralement, itadakimasu voudrait plutôt dire « merci pour ce repas », de sorte qu’au restaurant, il revient plutôt au client qu’à l’hôtelier de la prononcer.

– Fin de journée, vous rentre chez vous. N’oubliez pas de quittez vos chaussures à l’entrée, dirigées vers la porte (plus pratique quand vous ressortirez), et d’enfiler vos slippers, ou pantoufles…

– Dans les transports en commun ou les lieux fréquentés, parlez à voix basse afin de ne pas attirer l’attention.

– Plus méconnu : au moment de franchir une porte au Japon ou d’entrer quelque part, l’homme doit précéder la femme. Par contre, cette règle ne s’applique pas lorsqu’on rentre à son domicile.

2) Les choses à ne pas faire au Japon :

Bon, vous connaissez les bonnes bases, mais évitez aussi de faire des faux pas…

– Vous êtes amoureux ? En tant qu’étranger, et surtout depuis que les mœurs japonais évoluent, vous pouvez tout à fait tenir la main de votre âme sœur en public, mais évitez d’embrasser sur la bouche votre partenaire lorsque vous êtes dans la rue ou un lieu public.

– On l’a déjà vu mais je le redis : ne pas planter ses baguettes dans le riz. C’est interprété comme un mauvais présage.

– De même : on ne montre pas avec les baguettes une personne. Là, on peut interpréter ça comme une menace…

– Un rendez-vous ? Sachez qu’il est mal vu d’être en retard. Prévoyez à l’avance. Et si vous êtes en retard, ne cherchez pas d’excuses, excusez vous.

– Sachez qu’il ne faut pas regarder un japonais dans les yeux. Ça peut être interprété comme de l’intimidation. (Mais bon, ça dépend des cas quand même hein…)

– On ne mange pas en marchant, et encore moins en parlant.

masque-politesse-japon-malade– C’est important : ne pas se moucher en public. Pas toujours facile, si vraiment vous devez le faire, soyez discret visuellement et sonoriquement… Quand bien même : utilisez des mouchoirs en papier, pas en tissu. Et si vous êtes malade, allez donc au combini du coin pour vous acheter un masque et ainsi limiter la contagion.

– Sans être une chose « à ne pas faire », il faut juste savoir qu’aux Onsen publics, les tatouages sont souvent prohibés et on vous priera de sortir. En effet, les tatouages évoquent les yakuzas, la mafia japonaise. (personnellement, je n’ai pas eu de souci par rapport à ça car c’était un Onsen d’un hôtel, donc privé. Mais certains Onsen public sont moins stricts…)

– Dans les bains publics, on ne porte pas de maillots de bain. On laisse donc ses vêtements et sa pudeur au vestiaire. Pour les plus pudiques, sachez tout de même qu’une petite serviette (grande comme 3 gants de toilette environ) est fournie pour la toilette, et elle peut donc servir à cacher son sexe discrètement…

– En général, on ne fait pas la bise aux femmes, et on se serre pas non plus la main aux hommes. Une petite inclinaison suffit, quoi qu’en tant qu’étranger, les japonais se seront pas aussi formels.

– Pour finir : il est impoli de dire « Non » catégoriquement. Préférez des formulations de type : « désolé, je ne peux pas »…

Voilà, j’espère que ces quelques bases de politesse vous permettrons d’être bien vu(e) au Japon !

N’hésitez pas à commenter cet article pour l’enrichir si vous voyez d’autres choses importantes…

9 Responses to “Japon Pratique : les choses à faire et à ne pas faire

  • Bonjour, je réalise un travail sur tout ce qui concerne le contact visuel au Japon.
    Pouvez-vous me faire part de toutes vos informations concernant ce sujet ?
    merci !

  • Article ridicule blinde de prejuges, en tant qu’etranger on a aucune raison de se comporter de la sorte, soyez juste vous meme et correcte avec le monde qui vous entoure et personne pensera du mal de vous, ne cherchez surtout pas a vouloir rassembler aux japonais, de 1, c’est pein perdu, de 2 toute ces petites attentions et galipettes a la con sont la pour camoufler leur fourberies et leurs intransigence dans leurs quotidien

  • Aussi, il parait qu’il ne faut pas se maquiller dans les transports en communs, ça donne des airs de prostituées …

  • Fais trop planer cet article.
    Enleve le doigt de ton nez, dis bonjour a la dame !
    Ma compine est japonaise et on s’embrasse tout le temps n’importe ou. Je lui plote meme les seins si j’en ai envie.
    On lit toujours qu’il ne faut pas se moucher, mais se racler la gorge comme un porc et renifler toutes les 5 secondes franchement moi je trouve ca degueu. Le pire c’est qu’il y a beaucoup de Japonais qui se mettent leur main dans leur froque pour se gratter les couilles et se tirent les verts du nez et en font de jolie petites boules qu’ils laissent tomber… et ca se passe dans le train.
    Pour ce qui est des escaliers fleche et tout il n’y a pas beaucoup de personnes qui respectent ca et encore moins les vieilles. Donc si il y en a une qui arrive en face de moi je ne bouge pas de ma trajectoire, je suis dans le sens de ma fleche.
    C’est bien pour les touristes tout ca, mais quand on vit au Japon depuis pas mal d’annees ce genre d’articles fait bien rigoler.

  • Un conseil à l’appui de ce qui est écrit : quand on boit un coup il faut dire « Kanpai » et s’abstenir ABSOLUMENT de dire « Tchin Tchin » comme en France, sinon on fait immanquablement rougir ses hôtes.
    En effet « chinchin » veut dire « quéquette » en japonais. xD

  • Ah je suis contente, il y avait certaines choses  » à ne pas faire  » que je ne connaissais pas !

  • Merci de ces excellents conseils dont je vais essayer de me souvenir pour mon voyage!

  • Lorsqu’on est Français et qu’on se fait inviter chez des japonais, c’est tout de même mieux de penser à offrir un petit quelque chose (fleurs, bonbons ou gâteaux par exemple).

    En tant qu’étranger, c’est bien aussi de dire les choses comme « Okaeri ».
    Bon, dire Ittekimasu (« j’y vais » quand on sort), on peu le dire, mais ce n’est pas nécessaire.
    De toute façon, un japonais qui va entendre un étrange reparler sa langue sera toujours content, voir surpris. Donc n’hésitez pas, mais n’en faites pas trop non plus…

  • Merci pour ces informations que j’ai trouvé très intéressantes. Certaines choses que je ne connaissais pas.

    Question : « Quand on vous invite ou pour remercier, il est de bon ton d’offrir un petit cadeau à son hôte. » Dans le sens, en rapport à notre pays, dans le cas présent la France ? Où il n’y a pas d’obligation ? Par exemple des fleurs suffisent ?

    Et je rajouterai : Lors d’un repas, c’est la femme qui sert en premiers les hommes pour l’alcool. Mais si on vous sert, faites de même à cette personne. Si je ne m’abuse cela est ainsi. Dites-moi si je me trompe.

    Et aussi, je voulais savoir. Il y a des mots d’usage quand on rentre dans une maison ou on en sort.

    – Ittekimasu
    – Itte rasshai
    – Tadaima
    – Okaeri ou Okaerinasai

    Mais nous en tant qu’étranger, doit-on le faire aussi si le moment arrive ? Je demande si vous le savez car me suis toujours posé la question. (ceci étant, cela doit être rare en tant que touriste de les utiliser non ?)

    Merci d’avance et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.