Comment se déplacer à l’intérieur du Japon ?

Le Japon propose de quoi émerveiller petits et grands. Durant les saisons chaudes, le temps splendide et la douceur du printemps offrent des images magnifiques. En hiver, le monde du soleil levant est couvert d’une couche nacrée, donnant un cadre paisible. Entre la nature qui couvre une bonne partie du pays et la modernité qui fait du Japon un pays hors norme, les déplacements sont parfois difficiles à trouver. Et l’idéal est de ne rater aucun recoin fascinant du pays.

Les fameux shinkansen

Au Japon, les trains à grande vitesse s’appellent des shinkansen. Et le pays dispose d’un réseau important de rails sur ce plan. Les liaisonsshinkansen sont innombrables dans le pays et on arrive rapidement d’un point à un autre. Le TGV au Japon est assez différent des autres TGV. Il est très élégant et comme nous sommes au Japon, la propreté est toujours au rendez-vous. Attention cependant, les places sont à réserver à l’avance dans ce train. Pour autant, tous les wagons ne sont pleins car trois d’entre eux sont toujours laissés vides pour les voyageurs de dernière minute. Comptez une centaine d’euros et plus pour chaque voyage entre deux grandes villes.

Les trains

Oui le Shinkansen est un train mais il ne ressemble pas aux autres. Et dans cette partie, nous vous offrons de quoi vous déplacer au Japon avec les trains locaux. Et le plus gros avantage c’est que le pays dispose du plus grand réseau ferroviaire du monde, ce qui vous permet de vous déplacer facilement à l’intérieur du pays. De plus, les trains sont toujours à l’heure. Pour ce qui est de l’achat des billets, vous pouvez vous adresser à un employé qui vous aidera avec plaisir. Vous ainsi le choix entre les trains du réseau Japan Railway et les autres lignes privées.

Le métro, un moyen de déplacement indémodable

Au sein même des villes, les métros sont encore très fréquentés. C’est un moyen efficace pour se déplacer. N’oubliez pas toutefois que vous êtes au Japon et que là bas il y a foule. Evitez de ce fait de prendre le métro durant les heures de pointe pour éviter les entassements à la japonaise. Si vous voulez tenter l’expérience, vous pouvez toujours essayer. Les billets sont toujours à prendre dans les distributeurs automatiques et le prix varie en fonction des villes, du nombre de stations et de la distance parcourue. Pour se repérer, on affiche toujours des plans dans les stations de métro et pas de panique, les noms de stations sont en anglais.

Se déplacer en bus

Le bus est un transport aussi très employé. Mais il n’est pas toujours pratique surtout dans certaines villes et grandes agglomérations. A Tokyo par exemple, il est préférable de passer par le métro qui est plus pratique au niveau de la vitesse de déplacement. Cela permet également d’éviter les bouchons. Toutefois, les bus sont confortables et offrent un déplacement dans le calme. L’organisation est au rendez-vous et on jouit d’une bonne efficacité. Si vous voulez prendre votre temps pour admirer la ville, il vaut mieux prendre le bus et apprécier la promenade. Pour ce qui est des billets, vous pouvez les acheter directement dans le bus. Pour un trajet entre Tokyo et Kyoto par exemple, comptez 42 euros pour sept heures de trajet.

Prendre un taxi

taxi japonaisPour du calme tout en bénéficiant du plaisir des petits trajets, prendre un taxi est une bonne idée. Pour savoir si ce dernier est libre, il suffit de vérifier si le voyant rouge situé dans le coin inférieur gauche du pare-brise est allumé. Si c’est le cas, le taxi est libre et la porte arrière s’ouvre automatiquement. Le prix du trajet est facturé par rapport à la distance parcourue. Une grande partie des chauffeurs ne parle pas l’anglais mais ils comprennent rapidement où vous vous allez en indiquant l’endroit sur une carte. Et contrairement aux autres pays, il ne faut jamais donner un pourboire au Japon. Cela est pris comme une injure car la personne pense être considérée comme un mendiant. Après vous avoir déposé quelque part, un simple remerciement suffit amplement. De plus, les Japonais sont très aimables et très polis, ils accepteront avec plaisir votre remerciement et vous souhaiteront en plus de passer un agréable séjour dans le pays. Comptez à partir de 4 euros en moyenne pour le taxi avec une augmentation du compteur au-delà des deux kilomètres.

Les bicyclettes et les cyclopousses

On prend du plaisir à se déplacer dans le pays avec des moyens très écologiques. C’est le cas des bicyclettes et cyclopousses. On les apprécie particulièrement dans les villages et dans les périphéries dotés de petites ruelles. Ces types de moyens de déplacement permettent d’apprécier la nature et ne sont pas vraiment conseillées dans les grandes villes. A Hokkaido par exemple, dans certains endroits calmes on utilise souvent les cyclopousses pour permettre aux visiteurs d’apprécier les paysages locaux.

Prendre du plaisir à conduire soi-même

C’est une bonne idée dans la mesure où vous savez maîtriser une conduite qui se fait à gauche et que vous disposez d’un permis traduit. En effet, au Japon, le permis international n’est pas valide. Il faut que la personne se munisse d’un autre traduit en japonais. Mais même avec un permis qui vous permet de circuler partout, le déplacement n’est pas toujours aussi évident. Toutes les indications dans les rues et sur la route sont affichées en Japonais. Pas facile dans ce cas de se retrouver dans ces caractères même s’il y a des traductions en caractères romains. Conduire une voiture n’est pas du tout économique. Car même si vous disposez d’un permis et d’une voiture, et que vous maitrisez une conduite à gauche, vous allez perdre du temps à lire les panneaux. Et c’est d’autant moins facile quand on se retrouve sur des routes secondaires car les panneaux ne disposent d’aucune traduction.

L’avion

L’avion est surtout conseillé pour les déplacements sur une longue distance. Des passes sont souvent proposées pour profiter des déplacements à tarif réduits sur une distance déterminée. Il existe des vols réguliers et quotidiens. Toujours aussi ponctuel, le Japon n’affiche presque jamais de retard sur les vols. En passant par Easyvols, vous trouverez facilement des informations sur les déplacements, tarifs et promotions proposées. Les vols se passent dans le calme et cela permet aussi de sortir des bruits que l’on peut éventuellement rencontrer dans les grandes villes. C’est aussi très pratique pour les personnes qui n’aiment pas vraiment les déplacements en TGV.

De bonnes promenades à piedtokyo à pied

Marcher à pied n’a pas toujours été une mauvaise idée pour explorer le Japon. C’est surtout conseillé pour les déplacements à l’intérieur des villes. Cela permet également de profiter de la beauté des jardins compris au centre des grandes agglomérations. Il faut dire aussi que chaque ville possède aussi des ruelles dans les quartiers anciens ou dans les marchés. On ne peut pas éventuellement les explorer en voiture alors il est préférable de marcher à pied. Ce moyen de déplacement vous permettra de côtoyer de près la beauté du Japon. De plus, vous ferez des arrêts quand vous le voulez, surtout pour prendre du bon temps et goûter quelques plats locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *