Au cœur du « Satoyama »

On connait souvent le Japon pour ses grandes villes (Tokyo, Osaka ou encore Kyoto…) mais on le connait moins pour sa campagne et les paysages magnifiques qu’il peut nous offrir. Située en plein cœur du Japon, elle réserve bien des surprises même aux Japonais.

Satoyama Experience est un projet mis en place par Chura Boshi Company, une entreprise qui se trouve dans la préfecture de Gifu et qui vous offre l’opportunité de découvrir ce que tout le monde appelle ici le satoyama.

satoyama1Au cœur des Alpes Japonaises, la région de Hida-Takayama offre des points de vue sublimes à toute personne souhaitant s’aventurer au fin fond du Japon. L’utilisation de l’expression Alpes Japonaises dans cette région est due au fait que celle-ci est constituée en grande partie par des montagnes et que certaines d’entre elles peuvent culminer à plus de 3000 mètres d’altitude. On y trouve notamment le Mont Norikura, qui culmine à 3026m, et qui fait parti des monts les plus connus au Japon.

Même si la région est constituée à 90% de montagnes, les villes et villages y sont tout de même présents. Surtout, vous trouverez beaucoup de champs différents (riz, oignons, tomates, orge…) ; les champs de riz étant les plus représentés.

satoyama2A partir de cela, il est plus facile de comprendre ce que signifie le mot satoyama. D’un point de vue étymologique, ce mot est l’association de deux idéogrammes : 里 « sato » qui signifie un lieu habité, et 山 « yama » qui signifie la montagne. Le satoyama désigne une zone qui se situe entre les montagnes et les terres agricoles mais cela peut vouloir signifier également, d’une manière plus générale, la campagne japonaise, dans ce qu’elle a de plus vrai, son âme. Ici, les habitants accordent une importance particulière à la préservation du Satoyama car ils souhaitent préserver les lieux tels qu’ils sont, comme par exemple, rénover les anciennes fermes et les maisons traditionnelles folkloriques (kominka).
De plus, ce qu’ils souhaitent, c’est que l’équilibre entre l’homme et la Nature se maintienne à un niveau cohérent. Autrement dit, l’homme ne doit pas prendre le pas sur la Nature au risque de faire disparaitre le satoyama.

DSC01332Dans la région d’Hida, Takayama et Shirakawa-go sont les deux villes les plus touristiques. Takayama est la ville incontournable à visiter dans la région. Surnommée « la petite Kyoto des Alpes » du fait qu’elle soit découpée en échiquier comme l’ancienne capitale, celle-ci vous fera découvrir de nombreuses choses, comme par exemple, le marché du matin (Asa-ichi en japonais), très prisés par les visiteurs mais aussi très anciens car cela fait plus de 200 ans que les agricultrices viennent sur ce marché pour vanter et vendre leurs produits fraîchement cueillis. Celui–ci se tient de 6h du matin à midi. Pensez donc à vous réveiller tôt dans le but de visiter ce merveilleux marché le long de la rivière Miya.

Satoyama Experience vous propose un tour guidé dans la ville de Takayama durant lequel vous pouvez découvrir la culture locale par la dégustation de mets régionaux tel que le tôfu, le miso ou encore le saké !

Pour davantage de renseignements sur le Food and Culture Walk : http://satoyama-experience.com/activity/art-and-culture/tour/food-culture-walk/

DSC01193Shirakawa-go, quant à elle, est connue pour ses gasshô-zukuri, maisons au toit de chaume très pentus. Ces maisons ont la particularité d’être construites sans utiliser de clous. En effet, afin de maintenir la structure de la maison parfaitement en équilibre, les bâtisseurs ont eu recours à l’utilisation de cordes. Force est de constater que cette méthode de construction fait ses preuves étant donné qu’aucune maison n’est détruite, même après des hivers rudes. Classée patrimoine mondiale par l’UNESCO en 1995, Shirakawa-Gô ne cesse d’attirer les touristes, époustouflés par la vue de ce paysage unique. Ce hameau figure, lui-aussi, comme un passage obligé lors d’un voyage dans la région d’Hida.

musiciens_satoyamaNon loin de ces deux villes (à 20 minutes environ en train à partir de Takayama) se trouve Hida Furukawa. Petit village paisible qui réserve bien des surprises à ses visiteurs lors notamment de son festival. Le Furukawa Matsuri est un festival annuel qui se tient les 19 et 20 Avril et est désigné comme une propriété culturelle importante du Japon. Pour les visiteurs de la région d’Hida, ce festival est un phénomène culturel à ne pas rater. Celui-ci nécessite beaucoup d’heures de préparation et doit respecter de nombreux rituels. Ce festival est fait pour accueillir les Dieux Shinto dans les maisons de Furukawa afin de bénir ses habitants et d’amener la prospérité dans les lieux.

C’est dans ce petit village charmant qu’une entreprise a décidé de vous faire découvrir tous les éléments qui font partis du satoyama. Pour cela, SATOYAMA EXPERIENCE, vous offrira la possibilité d’être émergé au sein de la culture locale grâce à la location d’une maison traditionnelle dans le but de vous faire profiter un maximum de ce lieu. Le but de cette entreprise étant de vous permettre de découvrir les différents aspects du satoyama lors de votre séjour, les initiateurs de cette entreprise ont alors pensé à vous faire visiter les lieux par un moyen de transport bien efficace : le vélo.
En effet, la géographie des lieux ne permet pas vraiment de circuler partout en voiture. Y aller à pied serait trop long pour tout voir. Soit vous louez un vélo et partez seul à la découverte des lieux ; soit vous choisissez parmi les circuits guidés qui sont proposés. Chaque circuit possède son propre niveau de difficulté, mais il n’en reste pas moins que chacun possède ses propres trésors. A vous de choisir.

 

Si vous êtes intéressés par cette découverte en vélo, voici les liens :
http://satoyama-experience.com/cycling/
http://satoyama-experience.com/longstay/

Si vous êtes intéressés par la ville de Takayama :
http://www.hida.jp/french/

Et n’hésitez pas à venir nous liker sur Facebook ! https://www.facebook.com/SatoyamaExperience/

One Response to “Au cœur du « Satoyama »

  • le satoyama n’est pas très peuplé, mais il recèle des paysages uniques, entre montages et forêts. De nos jours le satoyama est au coeur d’enjeux culturels, socio-économiques, environnementaaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *