Partez à la découverte de la campagne japonaise

Le pays du soleil levant est connu pour ses décalages hors norme aussi bien dans la vie quotidienne que sur le plan culturel. Un décalage qui bouscule les habitudes et qui émerveille nos sens. La grande île joint à son immensité d’autres petites îles qui se comptent par milliers autour de l’archipel nippon. Bien qu’étant connu pour sa concentration de grandes agglomérations, le Japon est aussi un pays de campagnes. Ces lieux souvent éloignés de toutes villes offrent une image totalement différente du pays aux allures futuristes et décalées. Pour découvrir par vous même la campagne japonaise, rendez-vous sur http://www.terres-japonaises.com/

Faire la connaissance du Satoyamainterieur maison japonaise

En décomposant sémantiquement et linguistiquement le mot Satoyama, on se rend compte qu’il fait référence à une zone située entre les terres agricoles et la montagne mais on parle également de la campagne. Les Japonais sont très strict sur l’utilisation du mot exact alors partons à la rencontre du fameux Satoyama. Au Japon, les Satoyamas sont particuliers et les Nippons aiment conserver les allures ancestrales de leurs campagnes. Ces lieux ont des âmes que les Japonais respectent et mettent en valeur. La campagne ne reste alors pas seulement une désignation vague et quelconque car elle représente aussi une façon de vivre.

Les maisons traditionnelles folkloriques

Ce qui est étonnant avec le Japon c’est qu’en quelques heures on passe d’un monde à une autre. Si vous arrivez en ville et que vous prenez de suite le chemin vers la campagne, vous serez surpris du changement. Car si le Japon apprécie les buildings et les structures très modernes, il n’a pas abandonné les habitats traditionnels contre des nouveaux. Les maisons traditionnelles dominent toutes les campagnes japonaises. On les appelle des Kominka. Ces maisons sont faites de matériaux entièrement naturels. Et dans cette perspective, les Japonais veulent à tout prix respecter l’équilibre cohérent qui doit demeurer entre l’Homme et la nature. Car c’est également ce qui fait l’âme d’une Satoyama.

Une harmonie incomparable

La campagne est un lieu de repos par excellence pour les Japonais et il n’est pas rare d’y rencontrer des temples et des lieux sacrés dédiés à des divinités. La nature est très respectée dans la campagne japonaise. Et ce respect régit l’harmonie qui y règne. Tout est construit et façonné en suivant la volonté de la nature et en étant en harmonie avec elle.

Un petit saut à Hida Furukawa

C’est un village qui offre un cadre typique de la fameuse Satoyama japonaise. Et même si c’est une campagne, on peut y accéder en train. Les traditions culturelles y sont très respectées et vous pouvez assister à l’évènements le plus marquant dans le village : c’est le Furukawa Matsuri. Le festival est très attendu dans le village et se déroule les 19 et 20 avril, tous les ans. Même si le festival est organisé en pleine campagne, il fait du bruit. Le festival est divisé en deux parties : le Yatai avec un défilé de chars aux allures diverses et l’Okoshi Daiko durant laquelle les tambours vibrent de sons propres au Japon. C’est le summum d’une célébration particulière au Japon et les habitants locaux ne lésinent pas sur les moyens pour parfaire ce festival. Les étrangers peuvent y assister et prendre des photos. Il est possible d’y louer des kominka et de vivre au sein même de la campagne japonaise.

Satoyama se découvre à vélo !

L’écologie est très importante dans les satoyamas japonaises ! Contrairement aux grandes villes, les gens utilisent rarement des engins motorisés sauf si la distance à parcourir est assez importante. Alors les vélos sont des alliés très conseillés. Les campagnes japonaises regorgent également de sentiers et de petites routes alors il est préférable de prendre un vélo. On peut de ce fait admirer la nature de très près et concevoir la vie quotidienne des habitants locaux. La campagne japonaise c’est avant tout de l’équilibre et du bien-être avant d’être un lieu touristique pour ceux qui recherchent le dépaysement.

Kanpai !

Ce petit mot célèbre même dans les mangas et les bandes dessinées japonaise signifie « A votre santé ! ». Très utilisé lorsque l’on boit un verre mais surtout quand on déguste du saké, la fameuse boisson alcoolisée à base de riz. Partout dans le Japon, le saké fait partie de la vie des Japonais bien que la consommation ait diminuée depuis plusieurs années. Dans les grandes villes, un simple kanpai suffit amplement avant de boire son saké mais dans les campagnes japonaises, certains conservateurs restent très à cheval sur les traditions. Et là-bas quand on boit du saké, il y a des rituels à suivre.

mont fujiUn peu de woofing ça vous tente ?

Le woofing c’est une immersion totale dans la vie de la campagne japonaise. C’est une expérience qui permet de vivre à la façon des campagnards au Japon. L’idée est toute simple : vous travaillez dans les champs et en échange vous jouissez d’une pension complète et d’un hébergement. Vous serez en compagnie d’authentiques campagnards qui vous apprendrons les métiers locaux. C’est une bonne occasion de s’adonner aux repiquage du riz et de moissonner selon la saison. Rien de tel qu’un bon travail à la dure qui fait suer mais qui vous donne une vision nette de ce qu’est la vie à la campagne. Si vous voulez une vie aussi authentique vous ne trouverez pas mieux ! Techniquement ce genre d’expérience est réservé aux baroudeurs mais ceux qui veulent en profiter sont libres de le faire. En tant que campagnards occasionnels, vous allez suivre le rythme imposé par les travaux relatifs à la préparation des terres. Les Japonais sont très techniques pour des résultats très probants. Des courbatures, de la fatigue et de la sueur au programme mais ça en vaut la peine d’autant plus que vous serez récompensé par des plats traditionnels succulents.

Les monts japonais

Au Japon, les monts font également partie du décor en général. Les monts sont parfois des lieux attribués aux temples comme le temple  du Mont Koya. L’atmosphère est magique et le dépaysement est garanti ! Les monts constituent une part importante de la campagne japonaise. Si vous êtes touristes, cela vous fera de l’exercice mais également de beaux clichés dans vos galeries. Le Mont Koya est très conseillé, de plus la vue est incroyable sur le reste du panorama.

La nourriture, il n’y a rien de mieux !

Ce qui est agréablement délicieux avec la campagne japonaise c’est que les ingrédients sont frais et avec une préparation traditionnelle, de l’udon aux ramens, le goût est exceptionnel et même avec un dîner à 18h on est rassasié jusqu’au bout de la nuit. Les spécialités sont préparées par des connaisseurs et habituellement dans les campagnes tout le monde y met du sien. Si vous êtes invité dans une famille typiquement japonaise, n’hésitez pas à aider les autres si vous y êtes convié gentiment. Cela vous fera de bons souvenirs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.