Japan Expo 2011 : Focus sur la Culture

Pour cette Japan Expo 2011, j’ai « délégué ». Etant en plein déménagement, je n’ai pas pu m’y rendre et j’ai donc chargé Urumi et Eikichi de me faire le boulot sur ce coup. (Comment ça je tire au flan ? Mais pas du tout ! ^^)

Ainsi, mes 2 amis sont donc allés, une fois de plus (faut dire que ce sont de vrais habitués), à la JE2011, munis du Pass Presse « Tout le Japon ». Voici donc le bilan de cette Japan Expo 2011 rédigé par Urumi, que je remercie une fois de plus.

Japan Expo : la culture japonaise sous toutes ses formes

japan expo 2011 vue generaleDimanche 4 juillet, 19 heures, les portes de la Japan Expo se ferment doucement. Ce 12e Impact aura, plus que jamais, mis la culture japonaise à l’honneur !

Après la catastrophe du 11 mars, la solidarité était au rendez-vous. Un mur rempli de messages de soutien, l’achat d’objets divers et variés dont les bénéfices seront reversées à la Croix Rouge japonaise, des petits messages de-ci de-là sur les stands des exposants nous disant « le Japon va bien, merci ».

Et surtout, le petit plus, non négligeable, qui aura donné tout son sens à ce 12e Impact, la présence de nombreux exposants japonais. Magazine, chanteuse, chaîne TV…

japan expo 2011 Village Japon

japan expo 2011 katana

Je ne me rappelle pas avoir vu la culture japonaise autant mise à l’honneur lors d’une J.E.

Je vous vois déjà sourire, en me disant « mais si, ils le font chaque année ». Alors je vous dirais que cette fois ci, ils sont allés bien au-delà des stands que l’on voit et revoit chaque année. Des préfectures japonaises étaient représentées, et chacune faisait découvrir un petit bout de son savoir-faire.

Cet espace s’appelait « Village Japon ». Art du papier, costumes et cartables d’écoliers, bijoux, et bien sûr, plus traditionnel, yukata et autres accessoires de tenues nippones.

japan expo 2011 shamisen

japan expo 2011 5 japan expo 2011 cosplay japan expo 2011 8

Avez-vous déjà vu quelqu’un jouer le générique de Saint Seiya au shamisen ? Et bien, c’est aussi ce qui nous était donné de voir. Regardez cet « Eva » tiré tout droit du fameux manga Evangelion scintillant de milles lumières, il n’y a que des japonais pour vous proposer une telle « œuvre d’art ». Oui, parce qu’à presque 15000 euros l’objet, on peut dire qu’on approche de l’œuvre d’art !

La maison du Japon en France nous proposait de découvrir les jeux et objets traditionnels japonais. Jeu de l’oie imprimé sur du papier en bambou, figurine Daruma en papier mâché, véritable masque de théâtre en coquille d’œufs, un vrai petit musée que les exposants s’empressaient de nous présenter. D’autres espaces d’expositions nous permettaient de découvrir la richesse de l’artisanat japonais.

Chaque année, quand nous allons à la Japan Expo, nous sommes heureux de pouvoir discuter avec les exposants japonais présents. On peut dire que cette année, on a été gâté. On ne peut qu’encourager l’organisation de la Japan Expo à poursuivre dans ce sens, afin de nous permettre à tous de découvrir la culture japonaise sous ses différentes facettes.

Ganbare Japan !

Urumi

21 Responses to “Japan Expo 2011 : Focus sur la Culture

  • Cette année encore était une belle réussite. Ça va être difficile de ne pas y retourner chaque années malgré son prix et cette foule !

  • Ce qu’il faut pour apprécier la culture japonaise, c’est aller tout simplement au Japon. Apprécier l’opposition perpétuelle entre tradition et extrême modernité. Ce peuple qui vient de tant souffrir et pourtant …
    Quant à la culture Manga, elle reste inimitable même avec les coréens qui ne font qu’approcher cette perfection.

  • Je me demande bien ce que fait le gars avec son enclume?

  • Très bon résumé, vivement l’année prochaine pour y revenir !

  • Je viens juste de participer à PARIS MANGA : un plus petit salon mais très sympa, avec beaucoup de monde également. Depuis qu’il est porte de Versailles, le nombre de visiteurs et d’exposants ne cesse de croitre.

  • Le Japan Expo reste incontournable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *