Japan Expo 2010 : Bilan en Bref

japan_expo_1Bon, comme l’an dernier, on change pas une équipe qui gagne !

Après le Bilan de la Japan Expo 2009, voici le bilan de l’édition 2010.

Bon, déjà, au niveau de temps, c’était mieux ! Et oui, il a fait beaucoup moins chaud que l’an dernier et je dois dire que c’était plutôt un soulagement. D’autant que cette année j’avais opté pour ma tenue EGA qui tenait bien chaud (je suis à droite sur la photo)…

Perso, j’y étais le samedi et le dimanche. Après avoir galéré dans les transports en commun et sacrifié ma matinée du samedi à cause de ça, j’ai pu enfin profiter de cet énorme salon dédié à la culture Japonaise.

Comme d’hab, plein de stands de manga, jeux vidéos, culture nippone, conférences, etc… On aura aussi pu déambuler dans une grande section dédiée à la Comic Con’, c’était plutôt cool.

Alors maintenant, l’heure du bilan de cette JE 2010 a sonné.

.

1) Les points positifs de la Japan Expo 2010

Bon, clairement, ce qu’on aime à la Japan, ce sont les centaines de stands qu’il y a (je dis centaines, en fait je sais même pas combien il y en a ! XD). On peut tout faire ! Acheter des goodies, des fringues, du thé, des bijoux, de la musique japonaise, des manga, etc… Il y a aussi une partie dédiée à la culture jap’ qui est très intéressante, avec les cours d’arts martiaux, d’origami, de dessins et j’en passe.

Après avoir été bien sage au cours d’origami justement, on peut aller se lâcher comme des barbares aux diverses bornes d’arcades gratuites plus ou moins bondées. (mention spéciale pour un jeu qui m’a bluffé : « Dance Dance Evolution » (DDE, pas DDR) de Konami présenté bien avant sa sortie, et jouable).

J’ai aussi apprécié comme d’habitude la super ambiance globale du festival, à savoir que tout le monde s’amuse bien, on se prend un peu tous en photos et c’est bien sympa. On a aussi droit comme tous les ans à la valse des Free Hugs, ainsi qu’à quelques variations plus étonnantes comme « Free Coup de Cravache » et « Free Slap » (pas sûr qu’ils aient eu autant de succès….).

japan_expo_4Ah oui, j’ai aussi adoré le stand « Nico Nico Douga » qui permettait d’être filmé et diffusé en live sur le site de vidéo en ligne nippon ! Ce qui m’a valu le surnom de « FrançoisPremierHenri4 » ! XD Bref, super initiative et beaucoup d’internautes japonais qui interagissaient avec nous. Excellent !

Pour manger quand on est un tête en l’air comme moi, y a les sandwiches de chez « Paul ». Bon, y a un peu de queue mais si on a l’idée de les acheter vers 11h et de les stocker dans son sac, on a pas besoin de faire la queue vers 12h30, ce qui est un gain de temps appréciable. Donc dans l’ensemble, les stands de bouffe sont mieux organisés qu’avant (avis personnel).

Les invités d’honneur de cette année étaient très prestigieux. Notamment Tsukasa Hojô, les Morning Musume, Kenji Kodama, et Yoshiki et Toshi de X Japan ! Bref, du très très lourd !

Ah oui, ça me fait penser aussi à des invités que j’ai trouvé extraordinaires : Les Gamushara Oendan ! Ils sont juste hallucinants et vous mettent le feu pour tout et n’importe quoi. Je les ai vu à l’œuvre sur le stand Total Manga au moment où j’étais allé consulter les résultats des TM Golden Blogs (je me suis classé 12è sur plus de 50 blogs).

On aura aussi apprécié la présence d’un stand Nintendo qui a ravi les fans de Dragon Quest, et du Professeur Layton, ainsi que du bus « Coca Cola Zero » avec les Lapins Crétins où c’était distribution de canettes à volonté. Boissons gratuites qui n’étaient pas de trop avec la chaleur ambiante…

.

2) Les points négatifs de la Japan Expo 2010

japan_expo_3Comme toujours, chaque chose à du + et du -. Voici mon ressenti personnel sur cette 11è édition de la JE. C’est l’heure des « Free Coups de Cravache » !

Tout d’abord, les prix. Bon bah forcément, c’est ce qui intéresse toujours le visiteur. Les prix des billets « de base » restent corrects, mais les prix des Pass 4 jours sont déjà assez chers. Et c’est justement ces Pass « Premium » qui me gênent.

Pourquoi ? Et bien quand on va à la Japan Expo, on a tous envie de passer un bon moment, d’avoir si possible des dédicaces tout en gardant quelques sous pour se faire plaisir dans les boutiques. Mais c’est là que le bas blesse. Car évidement, les Premium rentrent avant tout le monde, mais du coup, ils squattent aussi toutes les places pour le film « Professeur Layton » où les billets des séances sont donnés aux premiers arrivés. Ils peuvent te griller à la bouffe et dans les queues interminables. J’ai rien contre les Premium à titre personnel, mais faut avouer que les organisateurs sont pas super cool par rapport à l’immense majorité de leur visiteurs. (et ouais, j’ai toujours en travers de la gorge le fait d’être arrivé à 10h20 devant le stand Nintendo et pas avoir pu avoir 2 places pour le film (peu importait l’heure)…).

A part ça, on notera aussi que celles et ceux qui viennent en voiture doivent lâcher 17€ pour le stationnement à la journée ! Vous imaginez : 17€ ! L’an dernier c’était 10€… Ils ont des voituriers ou quoi ?

Bon, c’est vrai, la majorité des gens (moi par exemple) vient en RER, mais bon, on a pas tous ce choix. Les exposants non plus. Une amie exposante m’a d’ailleurs confiée que le parking exposant coûtait à peu près 50€ pour le week-end. Alors qu’elle est exposante ! C’est fort de wasabi tout de même…

Bon allez, je continue de râler aussi un peu à propos des dédicaces. Je vous le dis tout net : les dédicaces c’est pas mon truc. Et tant mieux ! Car j’ai des amis qui ont fait des heures de queues pour tirer un bulletin perdant pour une dédicace. Franchement, c’est mal foutu, non ? Parce que c’est de la pure perte de temps. On sait bien que les auteurs ne peuvent pas signer des dédicaces pour tout le monde. Mais faire poireauter des fans pendant des heures pour les décevoir, c’est pas top. Pourquoi ne pas passer dans la queue avec le système de tirage au sort, ou je ne sais quoi. J’ai pas la solution, mais bon, c’est un coup de gueule comme un autre.

En parlant de coup de gueule : j’ai halluciné de voir un stand de Purikura. J’adore les Purikura (faudra que je fasse un article d’ailleurs). MAIS ! Payer 1 photo 10€, c’est méchamment du foutage de gueule ! Je veux dire, ouais c’est fun, ouais c’est un bon moment à partager avec les potes. Mais bon, quand le gars te dit : « c’est 10€ », que tu payes, et que quand il te file le jeton tu t’aperçois que le jeton c’est une pièce de 100 yens (moins d’1€), tu prends cher (c’est le cas de le dire) !

Dernier point noir, le manque de distributeurs automatiques ! Mais alors là j’étais fou ! Par 2 fois j’ai dû aller au tire-jus, et par 2 fois j’ai été obligé d’attendre entre 45mn et 1h pour tirer des sous. Je suis pas super organisé certes, mais j’étais loin d’être le seul. Le top, ça a été le dimanche fin d’aprem quand certains distributeurs étaient tout simplement « en panne » (ou plutôt « vide », je pense). Mais ils ne se doutent pas que les DAB vont être pris d’assaut ?

.

3) Bilan global

japan_expo_2Bon, rassurez-vous, j’ai passé un super week-end à la Japan Expo, comme toujours. Je ne renie pas la Japan, bien au contraire. C’est toujours un plaisir de prendre ce bain de foule au milieu des gens qui sont comme nous, avec qui on se sent bien. C’est toujours excellent de voir des cosplay hallucinants, des jolies filles avec des panneaux Free Hugs, et de pouvoir retrouver ses potes du net IRL.

Mais bon, avec l’âge, on devient plus exigent et chiant (ben ouais, j’ai 26 ans maintenant ! lol). Alors calculer tous les faux frais que ça engage, voir les kilomètres de queue qui nous attendent et payer la bouffe un bras, ça fait pas plaisir. Pour vous donner un ordre d’idée chiffré, à 2, on en a eu pour 480€ le week-end au départ de Lyon (et pourtant avec l’hébergement gratuit) ! Entre train, billets d’entrée, bouffe et RER, ça faisait plus de 350€ ! Et oui, je n’ai dépensé « que » 80€ en achats plaisir. J’ai été raisonnable mais au final ça donne le vertige.

Tant que j’y suis, je vous fais aussi tourner ce groupe FaceBook pour TOUT voir de la Japan Expo 2010 (plus de 4.000 photos actuellement). Donc voilà, cette Japan Expo 2010 m’aura plu, aura été l’occasion de voir les amis, mais il me restera quand même ce goût de « commercial event » dans la bouche. J’ai l’impression que chaque année, la Japan s’éloigne un peu plus des vrais fans pour engranger un max. J’espère me tromper. Et vous, qu’en pensez-vous ?

16 Responses to “Japan Expo 2010 : Bilan en Bref

  • Hello! super résumé que voila j’arrive tardivement je me prépare pour la 12th japan expo en juillet 2011, mais je me demande franchement comment tu as fait pour payé aussi cher pour venir de lyon tu sais qu’il y a un TGV a 19 euro l’aller et 19 euro le retour ( l’IDTGV) je l’ai pris le truc c’est que je m’y suis pris un peut tard du cou 48 euro mais bon j’ai pas payer aussi cher ! renseigne toi je suis sur qu’un IDTGV par de lyon pour pas cher les billet sont imprimable à la maison et sa marche je me suis eclatée les deux jours ou j’y suis aller !^^ en tous cas trés bon résumé !^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *