Le sexe en crise chez les japonais

La situation sexuelle au pays soleil levant fait parler d’elle, et pas que dans le bon sens. Cette société, connu pour sa culture nippone et ses évolutions technologiques vit une crise de sexe qui dure depuis des années. Et même si l’arrivée des loves dolls a quelques peut améliorer la situation pour les hommes, elle a provoqué l’indignation chez certaines personnes.

Entre les hentais et les loves dolls, le sexe au Japon n’a plus rien d’intime. C’est plutôt une prestation qui fait vendre et qui a un caractère plus ludique que jamais. Les femmes sont remplacées par des technologies modernes, elles laissent place à une société de plus en plus isolée. Et les hommes trouvent mille et une explications de ce phénomène.

Des relations humaines trop compliquées

Les relations humaines ont perdu leurs caractères sacrés dans le pays du soleil levant. Le taux de célibat y atteint des sommets. Selon les recherches, on y enregistre 70 % d’hommes célibataires et 60 % de femmes non-mariées.

Autre chiffre hallucinant, selon une étude, 40% des jeunes entre 18 et 34 ans sont vierges !

Le stress bien présent au Japon n'arrange pas les relations humaines

Le stress bien présent au Japon n’arrange pas les relations humaines

La raison est que, pour les Japonais, tout sexe confondu, avoir une relation stable, draguée et séduire est trop contraignant. Le stress est omniprésent et face à leur boulot trop présent, les Japonais n’ont pas le temps de vaquer à d’autres occupations. Le mariage n’est plus un idéal à atteindre. C’est une option à envisager que certains jeunes ne prennent même plus le temps d’étudier.

Mais il n’en reste pas moins que les besoins physiques se font ressentir. Pour pallier à cela, les femmes s’adonnent aux plaisirs en solitaire avec des sextoys. Et les hommes préfèrent s’attacher à des poupées sexuelles.

En outre, le sexe est quelque peu tabou dans ce pays, et ce, malgré ce que l’on pourrait croire. Aucune éducation sexuelle n’est permise à l’école. Parler d’intimité est impossible. Les principes stricts dans ce monde où les héroïnes ont des tours de poitrine aussi grosse que des flotteurs sont toujours plus ancrés que jamais malgré les apparences.

Selon certains enquêteurs, l’évolution du monde virtuelle n’arrange pas la situation. En effet, dans ce pays où tous semblent érotiques, et où on peut trouver un des plus grands trafics de prostitué du monde, faire l’amour est plus rare que dans les autres.

Pour les personnes mariées, les choses ne sont pas si différentes. Le sexe est loin d’être un plaisir que l’on partage. C’est un simple rituel grâce auquel, on procréé. La plupart des couples mariés au Japon font chambre à part après la naissance de leur enfant.

Une situation qui semble bien ravir aussi bien les hommes que les femmes. En effet, fatigué des complications que leur donne cette chère gent féminine, les hommes ont développé des techniques plus simples pour prendre du plaisir sans se fatiguer

L’accessoire qui créé le buzz au Japon : le Love dolls

Vagins artificiels, poupée sexuelle, sextoys pour homme en tout genre : les artifices pour se donner du plaisir en solitaire tout en gardant le côté doux de l’acte ne manquent pas au Japon. Les hommes n’ont que l’embarras du choix sur le marché, que ce soit auprès des boutiques en ligne ou dans les magasins en tout genre. Et la dernière en date fait plus spécialement parler d’elle. Il s’agit du Love Dolls.

Ce sont ces poupées qui revêtent des traits plus qu’humain et qui sont personnalisables à souhait. Aussi bien les simples particuliers que les grands businessmans y font appel. Non content de les avoir dans l’intimité, ces derniers prennent des photos avec elles et les postent sur leur page de réseaux sociaux. Le buzz a atteint des summums quand un japonais décida de quitter sa femme pour une love dolls.

Selon le spécialiste français de la vente de love doll – Latex-Sexy-Doll.com, le phénomène de la poupée sexuelle et réaliste n’a pas finit de faire parler de lui puisqu’il tend à également à s’exporter hors du Japon, c’est pour dire l’ampleur que cela prend !

Actuellement, il existe même un «  reality show » consacré aux loves dolls et à leur propriétaire. Ces derniers avouent être entièrement comblés de leur choix de vie. Leur compagne est docile et tendre et toujours disponible pour leur besoin. Ils gardent tout de même leur liberté pour s’adonner à leurs autres passions. Certains d’entre eux vivent en « concubinage » avec plusieurs love dolls. Et il serait même possible de s’échanger ses poupées.

D’une poupée de chiffon à un accessoire tendance : l’histoire de la love dolls

Il y a quelques années de cela, le japon vivait très bien sans le love dolls. C’est un phénomène qui a fait son apparition pour la première fois en aout 1981. C’était simplement un mannequin comme celle que l’on voyait en vitrine. À l’instar de ces dernières, elles étaient plus ou moins humaines. Mais pour que le plaisir soit réel, les loves dolls étaient constitué de noyaux uréthane et de peau en latex.

À ces débuts, elles n’étaient qu’une simple poupée de chiffon, plus laide encore que les poupées sexuelles en latex que l’on n’avait pas du mal à trouver dans le commerce. Le but était de faciliter la vie aux marins qui s’éloignaient de leur femme et qui n’avait aucun contact féminin des années durant. Force est de constater que la situation a largement évolué.

Elle n’a revêtu cette habille humaine que quelques années plus tard. Et avec l’avancée de la domotique, on a de nos jours des loves dolls plus humains que jamais. En effet, la prochaine étape consisterait à faire bouger, parler et vivre les loves dolls telle une vraie femme. Non seulement elles pourront prendre les formes et les couleurs de peau que l’on souhaite, mais elles pourront aussi enlacer et prendre soin de leur homme. Elles pourront plier les genoux automatiquement et même faire les mêmes bruits qu’une femme prenant du plaisir pendant l’amour.

Love dolls : une campagne à part entière et personnalisable à souhait

Les loves dolls ont été créé à l’image de la femme parfaite (physiquement bien entendu !). Elles donnent tout sans rien demander en retour. Exit les complications pour entretenir une relation stable. Pour une présence féminine, la plupart des Japonais, tout âge confondu, préfèrent une love dolls. On peut avoir une love dolls à l’image de la femme de nos rêves : teinte de cheveux, couleurs des yeux, carrures, longueurs, silhouette, tour de poitrine : les loves dolls se déclinent en plusieurs sortes. Et ils existent même des accessoires qui facilitent leur habillement.

Selon ses créateurs, la love dolls est la poupée sexuelle qui a une âme. Et on serait tenté de le croire. Il est possible pour leur propriétaire de les assoir dans une chaise. Elles peuvent prendre plusieurs positions, car leurs articulations ont été peaufinées pour ce faire. Et elles sont à l’écoute et ne juge pas pour une éventuelle relation de complicité. En somme, dire que la loves dolls n’est qu’un gadget sexuel serait un euphémisme. Les relations que les hommes développent avec ces idéales sont bien plus que des plaisirs physiques. Des sentiments d’amour s’y mêlent.

En quelques mots, on peut voir que les poupées Love Dolls ne vont pas arranger la crise du sexe entre humains au Japon !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.