Quel est le prix d’un voyage au Japon ?

Faire un tour dans le pays du soleil levant, celui des mangas et des jeux vidéos, aussi bien les jeunes que les adultes et les jetsetteurs avérés ne peuvent et ne veulent s’en passer. Connu pour sa culture et sa beauté unique, le Japon reste encore aujourd’hui l’un des musts en matière de destination de vacance.

Mais comme tout projet de voyage, ce dernier nécessite un minimum d’organisation et de minutie, notamment dans le calcul du budget nécessaire pour sa réalisation. Ce n’est pas une bonne idée de partir bredouille et de se risquer être à court d’argent dans un pays étranger. Bien évidemment, vous avez des banques à portée de main. Mais sans avoir acquis des bases dans la langue officielle du pays, cela pourrait ouvrir les portes à certaines complications.

Voici donc comment prévoir le prix voyage Japon. Il est à noter que les tarifs peuvent changer en fonction de la durée de votre escale et le nombre de voyageurs.

parc japonais

Le logement : un indispensable

Quand on parle de budget voyage, on entend obligatoirement réservation d’un logement. En fonction de la durée de votre escale, le cout de celui-ci sera plus ou moins cher. Tout dépend aussi des astuces que vous mettez en œuvre afin de négocier le meilleur prix.

  • La moyenne des prix des chambres

En moyenne, une nuitée au Japon vaut dans les 2 000 yens, soit approximativement 15 euros. Tout dépend surtout du cadre, du luxe et de la prestation des établissements. Ce prix peur augmenté si vous optez pour une chambre dans un hôtel de luxe.

  • Payer moins cher son logement : les astuces

Pour ceux qui voyagent à petit budget, trouver un logement pas cher nécessite bien souvent de remettre en cause le confort. Par exemple, certains logent chez les locaux, ce qu’on peut appeler du couchsurfing. D’autres font appel à leur connaissance. Ce peut être des personnes avec qui vous avez eu des contacts auparavant ou des voyageurs qui sont inscrits sur des sites d’échange de domicile. Vous pouvez aussi vous rapprocher des différents Clubs Vacances également.

Une chose est sûre, vous ne pouvez pénétrer sur le territoire japonais sans une attestation de logement.

Les billets d’avion : les normes à savoir

Entre la France et le Japon, il faut compter dans les 9 850 km de distance. En avion, cela équivaut à 19 heures de vol. Et il n’y a encore aujourd’hui aucun autre moyen de faire le déplacement en toute sécurité et plus rapidement. Mais cela implique des couts.

  • Un billet aller et retour est obligatoire

La norme veut que les touristes qui sont de passage dans le pays du soleil levant soient munis d’un billet aller et retour. C’est obligatoire, même si vous n’êtes pas encore sûr de la durée de votre escale.

Pour information, la date entre l’allée et la sortie ne doit pas excéder la durée de validité de votre visa ainsi que de votre passeport.

  • Payer moins cher ses billets : comment faire ?

Le billet d’avion pour le Japon peut vous coûter dans les 600 euros si vous vous débrouillez bien avec escales bien entendu. Et encore ! Vous serez en classe économique. Il s’agit là d’une grosse dépense pour les petits budgets. Afin de la réduire un minimum, voici quelques astuces qui ont fait leur preuve :

  • Réserver son vol en avance lors des promotions des sites de réservation
  • Voyager à contre-saison, car le prix du billet d’avion est réduit de près de 30 % en basse saison
  • Comparer les offres des sites de réservation pour négocier un vol au meilleur prix. Il existe même des applications qui vous alertent afin que vous ne ratiez pas une seule bonne affaire.
  • Le rôle d’une assurance voyage

La souscription à une assurance voyage est obligatoire pour votre passage au Japon. C’est une condition sine qua non de l’obtention de votre VISA. Néanmoins, C’est aussi un moyen comme un autre afin de réduire vos dépenses. En cas d’annulation de vol, l’assureur prendra en charge les pénalités y afférentes.

Selon les renseignements, l’assurance voyage pour le Japon coute environ 50 euros.

Les dépenses annexes sur place

mer japonaiseOutre les réservations de chambre et autre impératifs lors d’un voyage au Japon, il est quelques frais annexes que vous devez prendre en considération. Ces derniers peuvent impacter de la bonne ou de la mauvaise façon votre devis voyage.

  • Les droits de visite

Certains sites et attractions touristiques au Japon sont soumis à des frais de souscription. Selon les sondages, les touristes étrangers prévoient dans les 1 000 yens soit 7 euros pour ne pas manquer la majorité d’entre ces derniers.

Bien évidemment, vous pourrez remplir votre journée avec la visite des sites gratuits. Elles sont nombreuses sur le territoire.

Pour infirmation, le budget à affilier à la visite peut augmenter si vous faites appel à un guide. La majoration dépendra essentiellement du tarif de votre prestataire.

  • Les locations de véhicule

Sur ses 377 962 km2 s’étalent les principales attractions touristiques du Japon. Même avec une bonne organisation, vous n’aurez pas le temps de tout voir. Il faudra prévoir un budget pour la locomotion. Au minimum, ce dernier devra être de 20 yens par jour.

Il est possible de réduire les dépenses en optant pour les transports en commun. Cependant, dans ce cas, vous serez soumis aux exigences de ce service public notamment en ce qui concerne les horaires et le confort.

  • Les restaurants et les shoppings

Pour les souvenirs, un must à faire avant de rentrer à la maison, 30 à 50 euros seront amplement suffisants.

Cependant, pour gouter aux quelques spécialités locales et apprécier la saveur du Japon, prévoir dans les 1 300 yens par jour pour le repas semble être nécessaire. Ce montant équivaut à 10 euros par personne à peu près.

Bien calculer son budget voyage : les points à voirrue de tokyo

La réussite de votre passage au Japon dépendra de votre manière de vous organiser. Avant même de partir, vous devez pifomètre le devis pour toute la durée de votre escale. Voici comment faire.

  • Pendre en compte la valeur de change

En ce moment, un euro est l’équivalent de 132.08 JPY (ici pour calculer vos devises Euro et Yen). Ce tarif peut augmenter ou baisser en fonction de la valeur du marché. Quand il faudra prévoir le budget de votre voyage, pensez à calculer en Yen. Cela vous évitera les mauvaises surprises.

Il existe des applications qui peuvent vous aider à convertir simplement l’euro. Sur internet, vous avez aussi des informations en temps réel sur l’évolution de la cour de change.

  • Prévoir un minimum d’imprévu

Que ce soit pour prévoir à une éventuelle hausse du marché ou simplement pour les imprévus divers et varier, prévoyez un battement de 1 000 yens au minimum. Ce sera le budget alloué aux téléphones, à l’internet et aux divers besoins non pris en compte dans le budget initial. Vous devez lui trouver une cachette difficile d’accès afin d’éviter de le dépenser à tout va.

  • Jouer le rôle d’un comptable

Enfin, pour être sûr de rester toujours à flot, vous devez jouer le rôle d’un comptable. Tenez un petit carnet sur les dépenses du jour et la somme restante en main. Cela vous facilitera la prise de décision et la gestion du budget. Vous n’aurez pas à vous rappeler les achats que vous avez faits : un problème qui touche de nombreuses familles en déplacement.

Réduire les dépenses en général : comment faire ?

cerisier japonaisVoyager, découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles cultures, se dépayser : C’est un must à faire. Cependant, pour les petits revenus, viser une destination de rêve comme le Japon et ses îles avoisinantes semble être impossible. Que diriez-vous de réduire un minimum les dépenses de manière générale.

  • Comparer les prix

En matière de prestation de service, la loi de la concurrence est une aubaine pour les particuliers. En effet, en comparant les prix, vous pourriez négocier des tarifs plus attractifs pour telle ou telle prestation. Ce peut être pour la réservation des hébergements, des moyens de locomotion et bien d’autres.

Actuellement, les outils comparatifs d’offres, ce n’est pas ce qui manque. Avec ces derniers, de n’importe où et à n’importe quel moment, vous pouvez trouver le meilleur rapport qualité-prix en un seul clic. Ils sont devenus le meilleur allié des backpakers de passage au Japon.

  • Voyager à contre-saison : les avantages

Une autre astuce serait aussi de voyager à contre-saison. La période touristique au Japon commence vers le mois d’avril jusqu’en automne. La température est idéale pour profiter de toutes les attractions du pays. L’humidité est réduite. Et les cerisiers sont en fleurs. Néanmoins, le prix des prestations des hôtels et les différents acteurs touristiques sont majorés à cause de la trop forte demande.

Outre la modicité, un voyage à contre-saison présente également un avantage en plus. Vous n’aurez pas à vous faire à la foule. Le nombre de touristes de passage est minime. C’est une aubaine pour les antisociales et ceux qui veulent profiter du pays du soleil levant dans le calme.

Comment financer son voyage au Japon ?

Cependant, peu importe les techniques utilisées dans le but de réduire le budget de votre passage au Japon, cela reste un projet nécessitant un financement important. À vu d’œil, vous aurez besoin de pas moins de 100 000 yens soit 800 euros afin de garantir la réussite de votre projet. Comment trouver les fonds : là est la question ?

  • Par des années d’économie

Généralement, un voyage au Japon se prépare des mois, voire des années en avance. En faisant quelques économies par mois, vous pourriez remplir les conditions pour partir à la conquête du pays du soleil levant. Ainsi, vous évitez de vous endetter et pourrez profiter au maximum de votre escale.

La durée de la constitution du budget dépendra de vos possibilités mensuelles. Cependant, une fois les fonds disponibles, prenez le temps de refaire les calculs. Il se peut que la valeur du marché ait changé depuis.

  • Par un gain d’argent soudain

Vous avez eu un gain d’argent soudain ? Ce peut être au loto, grâce aux divers concours ou encore à un héritage ? Grand bien vous fasse ! Pourquoi ne pas en soutirez un peu dans le but de réaliser un de vos plus rêves d’enfance les plus chers ? Ce sera toujours beaucoup plus amusant que de régler vos emprunts avec les pénalités y afférentes.

  • Par un prêt à la banque

Pour ceux qui sont du genre impatient, et qui n’ont pas trouvé un financement soudain, il reste l’option de la banque. Nombreux sont les familles qui ont souscrit à un crédit revolving afin de financer leur projet voyage au Japon et profiter d’une vie un peu plus stable financièrement parlant à leur retour.

Sans justificatifs et ouvrant doit à un capital de 1 000 à 5 000 euros, cette prestation bancaire est idéale aux petits revenus. Les remboursements se font en un minimum de 24 mois avec des taux d’intérêt plus ou moins modique. Tout dépend si vous avez pris le temps de chercher la meilleure offre en ligne ou non.

  • Voyager à plusieurs

Voyager seul est non seulement ennuyant, mais peut rendre un peu plus difficile le financement de votre projet. En faisant le projet avec des amis ou des membres de la famille vous vous facilitez la vie. Les dépenses seront divisées en fonction du nombre de participants. Et il sera plus facile de négocier des tarifs attractifs à plusieurs.

  • Les cagnottes en lignelanterne japonaise

Encore méconnues il y a quelques années, les cagnottes en ligne sont aujourd’hui des musts en termes de financement d’un projet. Il s’agit d’une demande d’aide aux internautes dans la recherche du budget pour votre voyage au Japon. Contrairement aux idées reçues, l’approche paye et elle vous évite les taux d’intérêt des banques. Les prestations sont gratuites, aussi bien pour le détenteur du compte que les participants. Et vous pouvez retirer l’argent récolté quand bon vous semble. Plusieurs plateformes de cagnotte en ligne sont disponibles actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *