Oendan, ou l’art d’être supporter au Japon

Présentation de l’Oendan

ouendanCe n’est pas quelque chose qu’on connait très bien en France, parce qu’on a pas vraiment d’équivalent. Mais je vous présente aujourd’hui le « Oendan« , à savoir le groupe de supporter au Japon.

Faire partie d’un ?endan (???), c’est donc être un « supporter ». De la même façon qu’aux USA vous avez les cheerleaders, au Japon vous avez les Oendan.

Ainsi, on intègre un groupe de supporters Oendan lorsqu’on est à l’école (au lycée ou à la fac en général…), plutôt que de faire du basket par exemple. Car oui, être un supporter c’est très physique ! Basé sur une ou plusieurs chorégraphie(s), la représentation est souvent constituée de différents mouvements de bras et de jambes, avec parfois des sauts, voire des portés.

C’est une discipline plutôt réservée aux garçons, mais on trouve bien sûr des groupes d’Oendan mixtes. Pour les filles, le Oendan est déjà presque assimilé au cheerleading / pompom girls. Et du fait de ce côté « plutôt masculin », il n’est pas rare que les supporters de l’équipe A charrient ceux de l’équipe B… Ainsi, il parait qu’on aurait déjà vu des petites « explications » entre certains clubs.

Les plus petits groupes d’Oendan sont parfois appelés ?enbu (???).

Et comme c’est un club, les supporters ont une tenue particulière, eux aussi. Ainsi, d’habitude, tous les supporters sont habillés pareil : chemise, veste et pantalon de l’établissement scolaire. Mais il peut arriver qu’on observe des variantes : déguisements, tenues « de ville » ou bien les fameuses vestes longues appelées happi qui peuvent être personnalisées pour arborer des messages d’encouragement ou d’appartenance.

Les « meneurs », quand à eux, portent souvent un hachimaki (bandeau sur le front typiquement japonais) et parfois aussi des liens sur les bras et/ou les épaules. Sans oublier le sacro-saint brassard de supporter, souvent rouge ou orange.

Vidéos sur l’Oendan

httpv://www.youtube.com/watch?v=QrTyVGphFaE

httpv://www.youtube.com/watch?v=jNRY-gYqqHA

Par extension…

Par extension, on utilise aussi le mot Oendan pour parler des supporters au sens large d’une équipe sportive par exemple, ou bien pour des groupes de musique, comme les Morning Musume par exemple.

A noter qu’à la Japan Expo 2010, nous avons pu découvrir un groupe de Oendan « indépendant » (rattaché à aucun établissement scolaire), les bouillonnants « Gamushara Oendan » !

gamushara_oendan

Voici une petite vidéo de promo de leur DVD qui vous donnera une idée sur leur style décalé !

httpv://www.youtube.com/watch?v=6jhEWKsS-vo

Notons aussi qu’un des premiers membres d’Oendan que nous ayons connu en France est une fille, et que c’était Patty Gadsby dans « Olive et Tom »…

Pour conclure, vous apprendrez aussi qu’il existe un jeu très addictif sur la Nintendo DS : « Osu! Tatakae! Oendan! » qui permet de vous mettre dans la peau d’un supporter. Un jeu de rythme à tester d’urgence !

6 Responses to “Oendan, ou l’art d’être supporter au Japon

  • Ils sont justes énormes, je viens de me mettre à Shinkuju fever qui un manga sur le vie d’un membre d’un groupe oendan dans le quartier de Shinkuju c’est tout aussi décalé c’est Morning Musume :D

  • MDR ça va loin tout de même…

  • sebastien dit vraie, quand un étranger voie ça, difficile de ne pas rire, personnellement je n’y suis jamais aller donc je n’en ai jamais vu mais c’est tout de même impressionnant.

  • Lorsque j’étais en échange au Japon, un groupe d’Oendan a fait une démonstration en plein milieu de l’université pour que les étudiants viennent au prochain match de base-ball. C’était très impressionnant, mais lorsque l’on est français, on a du mal à ne pas rire un peu quand on voit à quel point les chorégraphies sont étranges et les membres sérieux…

  • Mon filleul possède ce jeu de DS il est en effet très addictif!

  • Merci pour ce reportage, j’ai adoré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *