La culture des jeux vidéo au Japon

Les jeux électroniques aussi appelés jeux vidéo sont généralement constitués d’une interface utilisateur qui permet une interaction humaine ludique, avec un dispositif vidéo qui génère un retour visuel.

Le mot « vidéo », dans un jeu vidéo, fait généralement référence à un dispositif d’affichage de trame. Ce terme s’est ensuite vulgarisé et désormais, il sert à désigner tout type d’affichage.

Les dispositifs informatiques d’un jeu vidéo

  • Les plates-formes

Pour pouvoir jouer à des jeux vidéo, il faut utiliser des systèmes électroniques qui sont également appelés plates-formes. Au tout début,  les ordinateurs de bureau, les consoles de jeux et les bornes d’arcades constituaient les principales plates-formes. Plus tard, les téléphones portables, les smartphones, ainsi que les tablettes tactiles, sont devenus, à leur tour, des supports adaptés aux jeux vidéo.

  • Les périphériques d’entrée

Pour pouvoir agir sur le jeu et percevoir les conséquences de ses actes sur un environnement virtuel, le joueur de jeu vidéo doit disposer également de périphériques.

manette playstation

Selon les plates-formes, un contrôleur de jeu est utilisé comme périphérique d’entrée. Ainsi, un contrôleur peut être une manette de jeu et un unique bouton. De nos jours, les jeux modernes sur ordinateur nécessitent l’utilisation simultanée d’un clavier et d’une souris. Ce couple clavier/souris figure parmi les périphériques les plus utilisés.

Pour améliorer l’expérience de certains jeux,  des contrôleurs dédiés peuvent être utilisés. Par exemple, dans le cas des jeux de courses ou de simulateur de vol, les joysticks et les volants entrent en scène, sans être indispensables.  

  • Les périphériques de sortie

L’image et le son permettent de restituer l’information des jeux vidéo. C’est principalement à partir du matériel existant que l’affichage s’effectue. Pour les consoles de salon, c’est la télévision ou les moniteurs d’ordinateur qui assurent cette fonction au moyen d’une sortie vidéo. Des haut-parleurs externes ou une sortie audio vers un dispositif d’amplification externe garantissent le rendu sonore du jeu.  

De nouveaux périphériques, comme l’EyeToy sur PlayStation , sont apparus tout récemment, rendant ainsi possible des jeux de réalité virtuelle, ainsi que des jeux en réalité augmentée, comme « EyePet ».

L’apparition de la Kinect et du PlayStation Move en 2010 ont permis d’approfondir la notion de réalité virtuelle dans le jeu vidéo.

Quant aux dispositifs de réalité virtuelle, ils se sont développés avec l’apparition de l’Oculus Rift et du Project Morpheus de Sony.

L’historique du jeu vidéo

On peut dire que l’histoire du jeu vidéo a commencé aux alentours de 1950 avec l’idée de Ralph Baer. L’année 1952 a vu la réalisation du jeu OXO, suivi en 1958 par Tennis for Two de William Higinbotham. Mais l’année la plus communément admise pour le lancement du jeu vidéo est celle de 1962, avec la sortie de SpaceWar.

Quoi qu’il en soit, c’est dans les universités américaines des années 1960 que le jeu vidéo a vu le jour. Il a été largement commercialisé dans les années 1970.

clavier gamer

Toutefois, le premier jeu suffisamment accrocheur et addictif est sorti en 1972. Il s’agit de Pong, dont  le gameplay a connu un succès fulgurant auprès du grand public.

C’est ce jeu qui a servi de rampe de lancement à l’industrie vidéoludique, qui a connu une croissance explosive aux États-Unis.

À cause de la surabondance des jeux de mauvaise qualité, aggravée par le manque de maîtrise des constructeurs de consoles, le jeu vidéo américain a cependant subi une crise sans précédent en 1983.  

Depuis cette année, l’industrie du jeu vidéo a migré vers le Japon. Dans ce pays, grâce à la NES de Nintendo et au jeu Super Mario Bros, elle connut une nouvelle renaissance. Une nouvelle philosophie dans la conception des jeux vidéo plus riches et ouverts à tous les publics a vu le jour.   

Les jeux vidéo et les Japonais

Au Japon, tout le monde, sans distinction d’âge et de sexe, joue aux jeux vidéo. Dans ce pays, il n’est pas rare de voir des salariés qui jouent sur leur portable lorsqu’ils prennent le train pour aller au travail. De même, on peut également voir des enfants se réunir dans un parc pour jouer avec leur console.

Une grande variété de types de jeux caractérise les jeux japonais. On peut distinguer entre autres, des jeux de société, des jeux de réflexion, des jeux populaires ou des jeux de simulation.

Au pays du sushi et du saké, certains jeux servent à transmettre des informations pratiques dans la vie quotidienne. D’autres jeux, comme Dragon Quest et Final Fantasy, présentent des aspects artistiques qui attirent l’attention, tandis que d’autres se différencient par la musique et par la finesse de l’histoire.

Quant aux jeux sur Smartphone et sur tablette, ils sont à la mode au Japon. Une récente étude a montré qu’environ 60% des gens qui utilisent un Smartphone jouent sur leur portable.

Pourquoi un tel engouement des japonais pour les jeux vidéo ?

manette xbox

Au pays du soleil levant, c’est le hardware qui pousse le software. En d’autres termes, c’est la console qui, en tant que produit, constitue le ressort et fait tourner l’industrie du jeu vidéo.  Les consoles y sont très répandues et très appréciées car elles sont de très bonne qualité.

Pour pouvoir jouer, avoir d’un côté, à sa disposition une console est indispensable. De l’autre côté,  on a une profusion de logiciels qui n’attendent qu’à être utilisés. II y a donc une émulation entre conception de logiciels et production de consoles.

Pour la petite histoire, sachez que dans les années 1970 – 80 l’archipel nippon figurait parmi les pays gros producteurs de semi-conducteurs. Le pays était ainsi connu sous le nom de « Nation électrique », et produisait massivement des semi-conducteurs répondant aux normes et spécifications requises. Le Japon est ensuite devenu une référence en jeu vidéo car du semi-conducteur à une console de jeu, le chemin est tout tracé.

Malgré le fait que l’industrie du jeu vidéo a vu le jour au pays de l’oncle Sam, c’est au Japon qu’elle s’est développée le plus. En effet, Nintendo et Sony, ainsi que  Sega et Konami, sans oublier Namco, Bandaï et Capcom, sont tous des leaders mondiaux incontestés dans le domaine.

Comment le Japon est devenu le numéro un mondial du jeu vidéo ?

Les japonais se sont imposés au niveau mondial en matière de jeu vidéo, grâce à leur culture. En effet,  comme pour le cas du « Haïku », cet art des jardins japonais, ils ont créé  une culture richement imaginative et minimaliste. Contrairement à l’animation totale façon Walt Disney, le concept d’animation limitée a permis à l’animation japonaise de se faire une place dans le monde entier.

Un  rapprochement peut être fait avec le thème musical du jeu Dragon Quest qui a été composé en 1986 par Sugiyama Kôichi. En fin de compte, ce thème ne repose que sur trois accords. Pourtant, après plus de 20 ans, il demeure toujours aussi célèbre.  Tel est par exemple le cas de l’Ukiyo-e qui, grâce à la vivacité de ses couleurs, la simplicité et le dynamisme de sa composition, ainsi que la richesse de son expression, a émerveillé les amateurs d’art du monde entier.

Ainsi, le principal but de la culture japonaise consiste à produire un maximum d’émotions avec un minimum de ressources, et des mises en scène ingénieuses. Cet objectif constitue la clé de ce succès planétaire en matière de jeu vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *