Partir pour un fishing trip au Japon

Les japonais sont connus pour leur passion de la pêche dans laquelle ils mêlent technique, technologie et nature. Cette activité est commune au Japon. Ainsi, les familles japonaises constituées de jeunes et de moins jeunes ont l’habitude de se retrouver aux divers points de pêche du Japon, notamment lors des jours de congé, pour pêcher.

Ils ont leurs propres techniques de pêche qui sont très remarquables de par leur efficacité. Les découvrir est l’une des principales raisons qui attirent les touristes à visiter le pays. Alors, pourquoi ne pas, vous aussi, choisir de faire un fishing trip au Japon pour vos prochaines vacances afin d’admirer les façons de pêcher des japonais? Ce loisir de détente peut redonner du punch dans votre vie suite au stress du quotidien auquel vous devez faire face.

Le fishing trip au Japon n’est pas juste réservé aux passionnés de la pêche. Ainsi, on peut très bien y vivre sa première expérience en la matière. Vous pouvez déjà préparer votre voyage. Vous pouvez même acheter dès maintenant les matériels nécessaires pour la pêche sur Easy Fly. Pour que vous puissiez organiser au mieux votre fishing trip, voici quelques pistes sur les points de pêche de Japon.

Les meilleures destinations japonaises pour un fishing trip

bateau de pecheAvant toute chose, il est intéressant de souligner qu’au Japon, il n’y a pas de frais pour pêcher en mer. Par contre, si vous voulez opter pour les eaux douces, vous devez payer des frais de licence ou des frais d’entrée, ainsi que des frais pour les fournitures. La majorité des points de pêche proposent du matériel de pêche à louer comme un moulinet pour la pêche à la mouche. Après cette tâche accomplie, il est maintenant temps de choisir un endroit de pêche. Voici quelques propositions qui pourraient vous convenir.

  •  La baie de Tokyo

Vous désirez faire une pêche récréative? La baie de Tokyo est faite pour vous. L’heure et les mois de pêche y sont préfixés : de 9h 30 à 14 h, du mois d’août à la fin du mois de novembre. Concernant le frais à payer, il vous faudra 8400 yens pour pouvoir naviguer autour de la baie. Un bateau transporte 10 personnes au plus. Pour s’y rendre, il suffit de passer à la gare Kachidoki et prendre la ligne Toe Oedo.

  • Pêcher dans l’étang Kaisei

Si la baie de Tokyo est idéale pour les passionnés de pêches récréatives, l’étang Kaisei est plutôt destiné à la pêche sportive. Il se trouve dans la préfecture de Kanagawa, près du parc de sport Kaisei Mizube, à une vingtaine de minutes de la gare de Kaisei. Les frais de licence à payer dépendent de la durée de pêche mais puisque l’activité est pratiquée dans la zone de l’étang incorporée à un établissement, ces frais sont nettement moins chers que ceux de la baie de Tokyo. Un autre avantage à le choisir est qu’il est toujours ouvert quelle que soit la saison. Il n’y a que les heures d’ouverture qui changent selon que ce soit le printemps, l’automne ou l’hiver. Puisque l’étang a été conçu spécialement pour la pêche sportive, il y a des règlements concernant les types d’hameçons et d’appâts à utiliser.

  • Le restaurant de pêche Zauo

Cet endroit est fait pour vous si vous êtes du genre gourmand. En effet, dans le restaurant de pêche Zauo, juste après la pêche, vous pouvez tout de suite manger les poissons que vous avez attrapés. C’est la maison qui prendra soin de les préparer. Vous pouvez faire votre choix parmi quatre façons de les servir : en sushis, en sashimis, frits ou grillés. Ainsi, inclure dans votre lieu de destination le restaurant de pêche Zauo vous permettra aussi de découvrir la gastronomie japonaise. Concernant le prix du repas, il varie en fonction du poisson que vous avez capturé dans la piscine intérieure du restaurant.

Zauo est particulièrement intéressant si vous vous y rendez en famille ou bien avec un groupe d’amis. En effet, voir l’un d’entre vous pêcher peut constituer pour les autres une petite attraction amusante et goûter à vos prises émerveillera encore plus tout le monde. Ainsi, le restaurant prône notamment la convivialité. Ce qui ne vous empêche pas de découvrir Zauo en solo car vous pouvez vous faire des amis une fois arrivé là-bas et faire comme si vous étiez avec vos proches. Les succursales de Zauo à Tokyo se situent à Meguro, à Shinjuku et Shibuya. Il est à noter que pour passer des moments agréables dans ce beau restaurant, il faut réserver un jour à l’avance. Vous pouvez le faire directement sur le site de Zauo qui est même disponible en anglais.

Les japonais et la pêche

canne à pecheLe Japon possède divers types de poissons dans ses eaux. Vous pouvez y trouver par exemple le maquereau, le mahi-mahi, la sole, le thon albacore, la truite arc-en-ciel, et si vous passez dans la région de Kanto durant l’été, des saumons. Grâce à tout cela, sa population dispose d’assez de poissons et de fruits de mer pour en faire leur source de nourriture principale. On peut aussi déguster des petits plats à base de l’un de ces types de poissons dans les restaurants qui se sont spécialisés dans les sushis. Ce sont les raisons pour lesquelles la pêche commerciale y est très populaire et très rentable. Cependant, les japonais ne pêchent pas toujours à cette fin. Ainsi, ils prévoient aussi des pêches récréatives et sportives. Il y a même régulièrement de  grandes compétitions nationales pour les pêches sportives.

Les pêcheurs sportifs pêchent, non pas pour consommer les poissons, mais pour obtenir plus de points que les autres lors de concours en en capturant le plus possible et les plus gros. Ainsi, généralement, ils les relâchent après les avoir capturés. Ces pêcheurs visent surtout les Namazu, une espèce de poisson-chat. Selon la légende japonaise, un gigantesque Namazu qui habite dans les profondeurs de la terre porte le Japon sur son dos. Selon celle-ci, il serait la source des violents séismes que rencontre le pays. On peut les rencontrer tant en rivière que dans les grands lacs. Ils se comportent comme le silure. Ce sont de redoutables carnassiers. Ils sont particulièrement gloutons et ils sortent la nuit pour se regrouper dans des fosses ce qui les rend difficiles à atteindre. Les nippons ont fini par trouver des leurres spéciaux pour les piéger. Ainsi, pour les attirer de loin, ils utilisent des leurres bruyants comportant des ailettes rotatives. Ce sont ces leurres de surface qui sont les plus efficaces. Ajouté à cela, un matériel de type « cat-fish » : tresse 351.b, un blank super rigide et de l’huile de coude. La saison la plus propice pour leur capture est l’été. En effet,  c’est durant les périodes chaudes que les Namazu sont très actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.