Du manga au jeu de rôle en ligne

Ça faisait longtemps que je n’avais pas consacré d’article sur les jeux vidéo ! Après en avoir rédigé un sur l’adaptation du Professeur Layton au cinéma et un sur une potentielle adaptation 3D de jeux, j’aborderai de nouveau le sujet aujourd’hui en vous parlant de l’adaptation de mangas en jeux vidéo. Vous savez les mangas, ces bandes dessinées traditionnelles imprimées en noir et blanc que l’on feuillette de droite à gauche, à la manière japonaise. Très régulièrement adaptés en dessins animés – on les appelle d’ailleurs communément « anime » -, il est un peu plus rare d’en voir l’adaptation en jeux de rôle.

Quand le papier devient écran…

Si vous êtes friand de RPG (jeux de rôle), de personnages aux yeux démesurés et aux silhouettes extravagantes, vous trouverez sur la plateforme Browsergames.fr une liste de quelques-uns de ces jeux de rôle reprenant les codes de production bien connus de ces BD japonaises. Certains sont directement dérivés de mangas eux-mêmes comme Bleach Online disponible sur Browsergames et tiré de la série éponyme. Il s’agit d’un manga qui se déroule dans un monde parallèle où dieux, humains et morts se côtoient.

Vous trouverez divers genres de mangas transposés en jeux vidéo comme par exemple :

  • des SHONEN et leurs intrigues ludiques comme dans les célèbres One Piece ou Naruto,
  • des SHOJO et leurs histoires d’amour adolescentes
  • des SAMURAI qui, comme leur nom l’indique, développent des scénarios de guerres antiques
  • des KODOMO orientés vers un public plus jeune comme Astro Boy par exemple.

… et quand le jeu se griffonne

A contrario, l’enthousiasme des joueurs est parfois tel qu’il devient de plus en plus fréquent de voir naître des mangas (imprimés et/ou animés) à partir de jeux RPG. Je pense alors au désormais célèbre Demon Gaze qui, moins d’un an après sa sortie sur PS Vita, a vu le jour sur papier au sein du magazine Dengeki Maoh retraçant les aventures du jeune Oz avec son œil magique, chasseur de démons. Plus ancien, Ushiro de chez Level 5 a ensuite été publié dans une version dessinée en ligne qui conte l’histoire d’un Shinigami, dieu de la mort. Malheureusement, le phénomène étant plutôt rare, il sera difficile de se procurer leur version française…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.