Interview de Miki Kodama, artiste japonaise colorée !

miki kodama smallMiki Kodama est une artiste japonaise dont m’a parlé Shun, un japonais pure souche qui souhaitait me vanter ses talents. Et je dois dire que ses œuvres et son style m’ont séduit ! C’est pourquoi aujourd’hui, aidé par Eri (que je remercie énormément pour la traduction japonais – français ! ^^ ), je vous propose une interview exclusive de cette artiste japonaise !

Bonjour Miki Kodama. Tout d’abord, peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ? (Age, ville où tu as grandi au Japon, formation, etc…)

Enchantée, je m’appelle Miki Kodama. Je suis née le 16/07/1980, j’ai donc bientôt 35 ans. Je suis née et j’ai grandi à Yamaguchi au Japon, et j’habite désormais à Hiroshima.

Après avoir quitté l’école, j’ai travaillé en entreprise sans quitter le domaine artistique car je faisais aussi de la peinture.  J’ai notamment été décoratrice pour des magasins et j’ai réalisé différents posters également.

Plus personnellement, j’aime bien jouer aux jeux vidéos, et j’apprécie beaucoup me promener et visiter de vieux villages typiques.

Dans ton Art Book « Kimono Girls », tu as fais une thématique autour du calendrier (de Janvier à Décembre). Pourquoi as-tu choisi ce thème en particulier ? Est-ce que les dessins représentés pour chaque mois ont un rapport avec ce mois en particulier ? Est-ce ton premier Art Book ?

Mon premier Artbook, « Kimono Girls », s’articule autour de la thématiques des Mois de l’année. Au Japon, les 4 saisons, c’est très important. Ces 4 saisons sont réparties en 24 mois. Cet attachement aux saisons est très représentatif de la culture japonaise à mon sens. De plus, je trouve que le thème des saisons s’accorde à merveille avec le kimono. Il y a beaucoup de fleurs, de motifs floraux, de couleurs…

J’aime choisir des fleurs pour chaque période de l’année où elles sont en fleur et utiliser certaines représentations pour d’autres saisons, comme le mont Fuji enneigé pour l’hiver par exemple.

Ton style visuel est très beau (j’adore !). Comment fais tu tes illustrations (en collages, avec l’ordinateur…) ? Comment choisis-tu tes motifs ?

Merci pour le compliment !

En ce qui concerne la création graphique de mes œuvres, elles sont faites sur ordinateur avec des logiciels d’infographie. Je commence par dessiner en fonction du thème choisi, puis j’intègre la fille ensuite. Je peux être amenée à créer de petits motifs à part, pour ensuite les intégrer dans un deuxième temps.

Les motifs qui m’ont inspiré pour cet artbook sont : les saisons, les Kamon, la signification des fleurs, etc…

miki kodama 1

Dans « Kimono girls », on voit donc des jeunes filles. Prévois-tu de faire un thème « Kimono boys » par exemple ? Où préfères-tu surtout l’univers de la mode traditionnelle féminine japonaise ?

En fait, à la base, j’aime beaucoup dessiner des filles ou des femmes. Ce que j’aime aussi, c’est dessiner des femmes dans un style ukiyoe (style de dessin de la période Edo). Mais pour mon propre style, j’avais envie de créer quelque chose de plus moderne. C’est pour ça que mon style actuel est donc ce qu’on peut résumer par « une fille moderne en kimono ancien ».

Je voulais exprimer la douceur de la femme aussi, c’est aussi pour cette raison que cet Artbook ne contient pas d’artwork avec des garçons.

miki kodama eyesTes personnages ont des yeux immenses, rarement de nez (de profil) et n’ont pas de bouche. Est-ce que l’on doit y voir une nouvelle « tendance » graphique ? Ou est-ce juste ton propre style ?

Eh bien en fait, il y a 2 raison à cela je pense. Tout d’abord, c’est mon propre style de ne pas dessiner de nez et de bouche. Ensuite, cela vient aussi d’un proverbe japonais que j’aime beaucoup qui dit « Les yeux parlent plus que la bouche ».

Je trouve que les yeux expriment plus d’émotions :-) Sans parler, on peut ressentir l’émotion d’une fille.

L’Art Book que j’ai reçu (merci !) est traduit en français. As-tu une préférence pour le marché français ou as-tu des Art Books dans d’autres langues ? Est-ce que tu aimes la France ?

Quand je pense à l’Art au sens large, je pense à la France. Pour moi, la France est vraiment un pays d’artistes.

Aussi, beaucoup de français sont passionnés par le Japon.

C’est pour ces 2 raisons que j’ai décidé de traduire cet Art book en français. Pour le moment, c’est la seule autre langue disponible. Mais je rêve de pouvoir le traduire dans d’autres langues !

miki kodama expo

Après avoir pu exposer une première fois au Kawaii Café à Paris, aimerais-tu exposer à nouveau à l’étranger ? Si oui, dans quels pays et pourquoi ?

Oui, je suis très intéressée par l’idée d’exposer encore en France, mais aussi ailleurs dans le monde. Malheureusement, je n’avais pas pu être à Paris pour l’exposition mais j’aurai tant aimé y être ! J’aimerai beaucoup renouveler l’expérience en tout cas.

Aussi, il est parfois facile de trouver des contacts locaux via internet, mais plus difficile de rencontrer ensuite les gens. C’est un peu compliqué…

Comme dit précédemment, j’aimerai aussi beaucoup exposer dans d’autres pays qui ont aussi la passion du Japon. :-)

Pour les gens qui seraient intéressés pour proposer tes œuvres en exposition, comment cela se passe-t-il ? (tu te déplaces, tu envoies tout par la Poste…) ?

Tout dépend du lieu de l’exposition. Si c’est possible, je peux me déplacer. Si ce n’est pas possible, j’organise les livraisons avec mes contacts locaux.

Il ne faut pas hésiter à me contacter !

Est-il possible d’acheter tes créations ? Si oui, sous quelle forme (affiches, cartes, posters, tableau encadré, série limitée….) et où ?

Oui, c’est possible d’acheter mes créations. S’il y a des gens intéressés, il est possible d’acheter des posters avec cadre notamment. Le prix dépend de la taille.

Des cartes postales, Artbooks ou encore autocollants sont disponibles aussi. N’hésitez pas à me demander via Facebook (en japonais si possible).

Merci Miki pour toutes ces réponses ! Je te souhaite beaucoup de réussite pour les mois à venir et j’espère de tout coeur que cette interview permettra aux français aimant la culture japonaise de faire ta connaissance et de découvrir ton univers traditionnel et coloré !

Merci à toi Pierre d’avoir pris le temps pour cette interview. :-) Cela me fait toujours plaisir de présenter mon univers artistique au plus grand nombre. Au plaisir, à bientôt !

A bientôt et surtout, les lecteurs, n’hésitez pas à commander ou à proposer des expositions à Miki Kodama !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *