Le Ramen, ce fameux met japonais

Un estomac bien satisfait garde de bons souvenirs de l’endroit où la personne est allée. Et au Japon, on se satisfait déjà avec les yeux avant de gouter à quoi que ce soit. La gastronomie y est tellement riche que l’on ne sait plus où se donner de la tête. On connaît tous les sushis ou la soupe miso mais on connaît moins le Ramen !

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, si vous demandez à des passionnés de mangas : « vous connaissez le ramen ? », la quasi-totalité répondra avec l’eau à la bouche : « Ah ! Cette fameuse nouille japonaise ! ». Le ramen est le plat qui représente le mieux le japon, un bol de nouille célèbre dans le monde entier et qui fait fureur auprès de ceux qui le goutent pour la première fois.

Les ramen c’est quoi exactement ?

Ce sont des mets célèbres du Japon. Un plat servi généralement chaud composé de pâtes, de viande et assaisonnés avec d’autres ingrédients. Ce met est un plat populaire au Japon et c’est qui fait également la notoriété du pays du soleil levant. Il est toujours servi dans un bouillon et connait diverses compositions même si généralement il doit contenir des nouilles et du bouillon de viande.

Un plat généralisé mais différent selon la région

Les ramen sont toujours servis dans un gros bol et pas autrement. Assimilé à la soupe, le ramen est également servi chaud. Le contenu du bol est différent selon les recettes mais la présence de nouilles et du bouillon est obligatoire.

Chaque région du Japon possède sa propre façon de faire des ramen mais on recense les régions suivantes avec leur façon innovante de concevoir les ramen : Kagoshima, Kumamoto, Kurume, Hakata, Onomochi, Tokushima, Wakayama, Kyoto, Yokohama, Abura, Tokyo, Tsubame, Shirakawa, Kitakata, Akayu, Hakodate, Sapporo et Asahikawa. Si chaque région possède sa propre spécialité, chaque restaurant de chaque région avance également une recette différente.

La composition du plat

Premièrement, il y a le bouillon mais il en existe de nombreux types. C’est surtout le bouillon qui définit les plus grandes familles de ramen et on rencontre principalement le bouillon d’os de porc, le bouillon de soja, le bouillon de sel et le bouillon de miso.

Viennent ensuite les nouilles qui sont très appréciées pour leurs préparations traditionnelles. Les nouilles faites à la main sont plus appréciées que les nouilles industrialisées mais dans les deux cas, le ramen est toujours très populaire.

Les accompagnements sont divers dans un plat de ramen mais on rencontre principalement de la viande de porc rôti, des œufs mollets, de la sauce soja, du bambou fermenté, du gingembre mariné, de la ciboule, des champignons noirs, du maïs, un peu de beurre, des algues séchées et de l’ail.

Une profusion d’arôme qui fait du plat, la version de la soupe la plus garnie. Si la nouille est préparée de façon traditionnelle, elle faite avec de l’eau, du sel, de la farine de blé et du kansui. La forme des pâtes est différente : ondulée, droite, épaisse ou fine.

Le kansui est un type d’eau assez spécial du Japon. Elle contient des minéraux très importants pour donner un gout exceptionnel aux nouilles préparées. Les minéraux sont également les ingrédients qui donnent aux nouilles sa couleur un peu jaunâtre.

La préparation de certaines pâtes contenait aussi des œufs. Faute de kansui, certains fabricants utilisent du bicarbonate de sodium. Même si le kansui est totalement naturel, il faut quand même suivre des normes établies pour l’utiliser de la bonne manière.

Histoire des ramens

Même si généralement on attribue l’excellence de ce plat au Japon, son origine vient cependant de Chine. Les premières versions venaient de ce fait de la Chine, un pays dont les bouillons et les pâtes étaient de grands incontournables de la cuisine nationale.

Le nom du ramen venait du nom chinois la mian qui voulait dire nouilles tirées, une préparation faite spécialement à la main. La connaissance du Japon du ramen date du XVIIème siècle d’après une anecdote célèbre. Cette anecdote racontait que c’était le seigneur du clan Mito Tokugawa Mitsukuni qui avait gouté pour la première fois au ramen.

Un exilé chinois lettré lui en avait fait la préparation avec des nouilles de farine de blé et de la poudre de racine de lotus. C’était la première variété de ramen et en vous promenant dans les rues de la ville de Mito, ce ramen est encore à la carte et il est connu sous le nom de Mito-han ramen ou le ramen du clan Mito.

Mais il faut attendre des siècles plus tard pour que le ramen soit totalement importé au Japon. Et depuis, il est considéré officiellement comme étant un plat japonais à part entier. Et puisque ce plat vient de Chine, les premières importations étaient notables dans le grand port de Yokohama. C’est par là que les Chinois débarquaient au Japon et ils apportaient avec eux ce qu’ils appelaient les sobas chinoises composées de nouilles chinoises, des pousses de bambous, de bouillon, du rôti de porc et un demi-œuf dur.

C’est une des nombreuses sources données quant à l’arrivée des ramen au Japon. Une autre source raconte également qu’un restaurant japonais avait embauché un chef chinois qui a fait connaitre progressivement la nouille.

Et après la seconde guerre mondiale, le plat est officiellement célèbre dans tout le pays. Avec ce succès massif auprès de la population locale, des stands de ramen ambulants s’émergent un peu partout. De plus la nouille est célèbre comme étant très nutritive, économique et chaude.

En ces temps de guerre, la vie est difficile et les nouilles de blé reviennent moins onéreuses que le riz. Au fil des années, le Japon perfectionne les ramen et les nouilles instantanées font leur apparition. Les ingrédients de base restent cependant les mêmes. Avec l’évolution, les ramen se déclinent en plusieurs spécialités et les grandes enseignes proposent des gouts divers.

Les ramen dans la culture nippone

Les ramen tiennent une place importante au Japon. Il existe de nombreux restaurants qui ne servent que des ramen et on les nomme les yatai. Et la consommation du plat est une partie intégrante de la culture locale et on dit même qu’un bol de ramen est toujours le plus approprié pour terminer une journée.

C’est pour cette raison que la plupart des restaurants restent ouverts tard la nuit. Et comme c’est un plat célèbre, il existe même des magazines locaux qui ne parlent que de ramen avec tous les bons plans à ne pas rater. Sans compter le personnage célèbre Naruto Uzumaki qui est un grand fan de ramen.

Un hommage international qui a fait connaitre le plat dans le monde entier. Et le plat est tellement connu et apprécié dans le pays qu’il existe un musée à Yokohama qui lui est entièrement dédié. Le ramen n’est pas seulement un plat très savoureux au contact avec la bouche, c’est également un plat nourrissant et qui a des vertus notables sur la santé.

Avec les arômes utilisés et les mélanges parfois exceptionnels, les ramens sont de parfaits plats à tout moment et même s’il fait chaud parfois au Japon, ce n’est jamais une raison de ne pas déguster un grand bol de ramen bien chaud. Une autre raison pour laquelle le Japon est aussi attaché à son précieux ramen.

A voir aussi: le Top 10 de la cuisine japonaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.